Vidéo live : Brant Bjork – « Low Desert Punk » – Live @ Up in Smoke 2017

Vidéo live : Brant Bjork – « Low Desert Punk » – Live @ Up in Smoke 2017

 

 

Le Top albums 2017 de Desert-Rock !

Vous l’attendez tous avant de vous projeter dans l’avenir, vous jeter corps et âme dans 2018 avec passion et envie… Le voilà enfin, le top des albums 2017 de Desert-Rock !

 

Voici les 20 albums qui ont reçu le plus de suffrage au sein de notre rédaction :

-1) Elder – Reflections of a Floating World

Un maître album que ce nouvel effort de Elder. D’une richesse infinie, il se redécouvre à chaque écoute. Un must-have que tout fan de stoner se doit de posséder.

-2) Samsara Blues Experiment – One With The Universe

Maitrisant son œuvre de bout en bout, le groupe nous a donné un album synonyme de perfection. Réellement impressionnant.

-3) Monolord – Rust

Suivant une simple recette (riff doom puis le même riff gonflé à la fuzz), sur des tempi se calquant au rythme cardiaque d’un futur trépassé, Monolord prouve que le groupe est tout sauf rouillé.

-4) Kadavar – Rough Times

Entre innovation sonore et authenticité, le groupe nous offre là une pièce maîtresse à leur discographie.

-5) Sasquatch – Maneuvers

Muet durant son adolescence, Sasquatch a terminé sa mue et revient dans le game avec « Maneuvers » : un album au poil !

-6) The Midnight Ghost Train – Cypress Ave.

Cette plaque audacieuse s’inscrit en rupture avec les dernières livraisons des Étasuniens en allant se ressourcer dans les influences qui ont marqué les débuts de la carrière du groupe du côté de Buffalo.

-7) DDENT –آكتئاب

Post metal planant, doom industriel, ode à la dépression. Ddent frappe fort et fait passer de multiples émotions sans un mot. Coup de maître.

-8) Colour Haze – In Her Garden

On avait un peu perdu nos teutons préférés mais ces derniers reviennent très fort avec un album riche, inventif et passionnant.

-9) Mother Engine – Hangar

Des albums cohérents, techniquement chiadés et impeccablement réalisés, y en pas 36000 par an. Félicitations, vous en tenez un.

-10) All Them Witches – Sleeping Through the War

Les américains continuent leur entreprise de classe totale distillant leur son unique aux confins du rock, du blues et du psyché. Pas le meilleur de la discographie mais nettement au-dessus de la masse.

-11) Mothership – High Strangeness

Même s’il ne s’agit toujours pas de l’album à la hauteur de leurs performances live fiévreuses, le trio texan des frères Juett sort avec « High Strangeness » ce qui est probablement le meilleur album de southern rock fuzzé de l’année. Même si on espérait un peu mieux, on a quand même pris un sacré pied cette année…

-12) Stonebirds – Time

Le trio breton, qui nous avait tellement plu et surpris avec son « Into the Fog », enchaîne avec un second album majeur : « Time », l’effet de surprise passé, confirme l’orientation musicale ambitieuse du groupe et propose des compositions aussi riches qu’enthousiasmantes.

-13) John Garcia – The Coyote Who Spoke In Tongues

Contre toute attente, le Garcia nouveau se retrouve au sommaire des albums qui ont compté en 2017 et ce n’est que justice car cet exercice acoustico-intimiste propice aux plaisirs solitaires est une petite merveille sur laquelle reprises du mythe Kyuss et nouveautés se côtoient admirablement.

-14) The Necromancers – Servants of the Salem Girl

La surprise de l’année. Les ptits frenchies qui déboulent et nous placent un album tout heavy et intelligent en plein dans la face.

-15) The Obsessed – Sacred

Wino privé d’Europe par la justice fait renaître le plus américain de ses projets. The Obsessed rappelle donc qu’ils sont les patrons du heavy rock. OKLM.

-16) Bell Witch – Mirror Reaper

Un disque magistral, traversé par la mort et la douleur de la perte. Envoûtant.

-17) Duel – Witchbanger

Nouveaux venus, dont c’est ici le second album, Duel a vite assis sa notoriété, à coups de concerts autoritaires et de disques riches et fuzz. Heavy Rock till die.

-18) Fireball Ministry – Remember the Story

L’un des vétérans du stoner U.S. old school, toujours aussi rare (sur disque et sur scène), a encore une fois pris son temps pour composer et enregistrer une excellente galette : riche, varié, nerveux et efficace, il déroule son stoner bitumeux le long de la highway tranquille de notre plaisir auditif. A noter : première apparition vinylique de Scott Reeder dans le groupe, leur bassiste depuis plusieurs années.

-19) Hark – Machinations

Deuxième et dernier album pour Jimbo et sa bande suite à l’annonce récente du split du groupe. Entre son lourd mais ne reniant pas le côté rock du groupe, chant efficace guidant les morceaux et variations rythmiques atypiques, Hark nous quitte sur un album riche et accrocheur. Quel dommage de voir disparaître un groupe avec autant de bonnes idées.

-20) The Texas Chainsaw Dust Lovers – Film Noir

« Film Noir » est un album passionnant de bout en bout. Avec un mention plus plus parce que les mecs savent écrire de vraies chansons. Oui, j’ai dis « chansons » et c’est un putain de compliment.

 

Au pied du classement, quelques excellents albums, autre signe s’il en fallait un de la qualité des sorties de cette année : Mammoth Mammoth, My Sleeping Karma, Ufomammut, Primitive Man, R.I.P., etc…

Un petit éclairage en quelques points clés :

  • Elder a littéralement écrasé le classement, cumulant le double de points de son successeur direct en numéro 2.
  • Le reste du classement s’est avéré très serré, avec pas mal d’ex-aequo (raison pour laquelle nous avons poussé le classement jusqu’à 20)
  • 4 groupes français sur 20 !

On peut enfin dire au revoir à 2017, une année dont on attendait peu d’albums majeurs et qui pourtant a proposé son lot de pépites !

On en espère autant en 2018 ! Bonne année à toutes et tous !

Vidéo live : Brant Bjork – « The Future Rock (We Got It) » – Live @ Up in Smoke 2017

Brant Bjork – « The Future Rock (We Got It) » – Live @ Up in Smoke 2017

 

Vidéo : The Necromancers – « Salem Girl part I » live @ Up in Smoke 2017

The Necromancers – « Salem Girl part I », live @ Up in Smoke Festival 2017

 

Vidéo : Orange Goblin – « Devil’s Whip » – Live Up in Smoke 2017

Vidéo : Orange Goblin – « Devil’s Whip » – Live Up in Smoke 2017

 

Vidéo : Lowrider – « Into The Wild » (inédit) – Live Up in Smoke Fest 2017

Vidéo : Lowrider – « Into The Wild » (inédit) – Live Up in Smoke Fest 2017

 

Vidéo : Red Fang – « Into The Eye » – Live Hellfest 2017

Vidéo : Red Fang – « Into The Eye » – Live Hellfest 2017

 

 

Vidéo : Lowrider – « Dust Settlin' » – Live Up in Smoke Fest 2017

Lowrider – « Dust Settlin' » – Live Up in Smoke Fest 2017

Le gros mois d’Octobre chez L’Oeil de Néron

L’orga pyromane lyonnaise se fend de 2 grosses dates pour le mois d’octobre à ne manquer sous aucun prétexte.

La 2ème édition de leur Bal Doom-Doom le vendredi 13 (comme un symbole) verra 3 chevaliers noirs de la cause croiser le fer. C’est rien de moins que Conan, Monolord et Witchfinder qui viendront massacrer le plancher du Jack Jack, un bel et récent écrin, idéal pour le genre. 10euros en prévente, c’est bagatelle (ou figatelle comme ils disent en Corse) et vous auriez tort de vous en priver.

Une semaine plus tard, le 21, la mirette de l’empereur romain produit sa deuxième édition du Grand Incendie avec cette année, un plateau tout en nuances psychédéliques. Jugez plutôt: Monkey3, Libido Fuzz, Black Willows, Jagannatah et FVZZ POPVLI et le tout pour 15euros en prévente. Une fois encore, on est sur du rapport qualité/prix imbattable.

 

Soutenez votre scène locale, avec ce genre d’affiches ça ne devrait pas être trop difficile.

Vidéo Live : CLUTCH avec « X-Ray Visions » au Hellfest 2017 en exclu

CLUTCH « X-Ray Visions » Live @ Hellfest 2017

Vidéo Live : CLUTCH avec « Electric Worry » au Hellfest 2017 en exclu

Vidéo Live : CLUTCH avec « Electric Worry » au Hellfest 2017 en exclu

 

DESERT-ROCK recrute ! (« Engagez-vous », qu’ils disaient…)

Toujours plus d’albums, toujours plus de tournées, toujours plus de groupes… et l’équipe de Desert-Rock.com qui essaye de tenir le choc, avec ses quelques paires de bras et à peine plus de neurones… Il est temps d’accueillir du sang frais dans notre équipe de charme et de choc !

Si vous êtes intéressés par la vie de rock star, les lumières, les soirées VIP, les rails de coke backstage… passez votre chemin !
Si en revanche vous trouvez dans le stoner votre genre de prédilection (qu’il s’agisse de doom, de psyche, de sludge, de fuzz rock, … tous les goûts sont dans la nature !), et que l’idée de partager votre passion vous titille.. Ça peut vous intéresser.

On recherche donc des rédacteurs qui répondent de près ou de loin à ce profil :

  • vous écoutez beaucoup de musique dans le genre (êtes en capacité de distinguer les différents genres, les groupes de référence…)
  • vous suivez de près l’activité du genre depuis longtemps
  • vous assistez à pas mal de concerts du genre
  • vous savez écrire ! Sans faire du Baudelaire, vous maîtrisez la technique complexe dite du « sujet-verbe-complément », vous maîtrisez le présent de l’indicatif sur le bout des doigts, connaissez plus de 40 mots de vocabulaire, avez un sens basique de la syntaxe et une base d’orthographe (ou un Bescherelle)
  • vous pensez que vous pouvez consacrer un peu de temps perso pour rédiger des chroniques (par exemple : inutile de postuler si vous commencez juste un nouveau taf à plein temps tout en continuant vos études par correspondance en cours du soir et que vous avez la garde de vos jumeaux en bas-âge en temps que parent célibataire)
  • vous connaissez Desert-Rock, êtes généralement en phase avec notre vision des choses, et vous détestez logiquement au moins un de ses rédacteurs qui a toujours des avis de merde (on sait tous lequel, hein…)
  • vous ne présentez pas de trouble psychologique trop poussé et vous pouvez vous incorporer dans une équipe de bras cassés implantés un peu partout en francophonie, composée de personnes aux QI variés, aux personnalités irritantes et d’âges différents (et trop souvent canoniques)

Points bonus (pas nécessaire mais utile) :

  • vous êtes en région parisienne, nantaise, voire Belgique
  • vous parlez correctement anglais
  • vous êtes du sexe féminin (on est persuadés que rien ne justifie que 99% des contributeurs actuels soient des hommes… #discriminationpositive )

Les missions attendues :

  • chroniques de disques (reçus généralement 1 ou 2 mois avant leur sortie en digital)
  • chroniques de concerts (vous serez généralement invités si vous le souhaitez)
  • (optionnel mais souhaitable) interviews de musiciens (généralement avant ou après les concerts, mais aussi parfois par téléphone, Skype…)

Si vous êtes intéressés, ou si vous avez des questions, envoyez nous une petite présentation perso (qui vous êtes, en quoi vous pensez correspondre aux critères ci-dessus à peu près, pourquoi vous pensez qu’on devrait vous prendre vous et pas l’autre nul, là…) à recrutement @ desert-rock.com (et vous enlèverez les espaces avant, hein).

 

L’affiche du Desertfest belge s’étoffe

Après des vacances bien méritées, c’est l’heure de la rentrée, y compris pour le Desertfest belge. A un mois et demi de l’échéance, une nouvelle tapée de groupes vient d’être annoncée. Jugez plutôt : les néerlandais de DOOL, les ricains de House Of Broken Promises ou encore les suédois de Troubled Horse viennent grossir les rangs d’une affiche déjà bien alléchante.

Le vendredi, All Them Witches, Radio Moscow, Kaleidobolt et Gozu auront pour mission d’échauffer les stonerheads avant la journée de samedi qui verra Elephant Tree, Beastmaker ou encore Stoned Jesus se tirer la bourre. Enfin, dimanche, ce sont des Conan, des Mos Generator ou des Melvins qui feront pleuvoir les bûches pour la clôture de cette 4ème édition du festival.

Pour plus d’info, ça se passe sur le site du Desertfest ou sur la page Facebook du festival.

Vidéo exclu : MARS RED SKY « The Light Beyond » – Hellfest 2017

Vidéo exclu : MARS RED SKY « The Light Beyond » – Hellfest 2017

 

Vidéo exclu : MARS RED SKY « Strong Reflection » – Hellfest 2017

Vidéo exclu : MARS RED SKY « Strong Reflection » – Hellfest 2017

 

Se connecter