DOOMED GATHERINGS : quand y’en a plus… y’en a encore !

Il y a mois d’un mois on vous récapitulait les annonces successives gonflant frénétiquement une affiche que l’on voyait grandir sans fin.

Qui pouvait croire alors que l’affiche prendrait un tournant toujours plus époustouflante avec encore une volée d’annonces complémentaires venue de nulle part cette semaine, qui voit le désormais VRAI festival parisien toucher du doigt la vingtaine de groupes sur 3 jours… (et il en reste deux à annoncer !).

Rien que cette semaine, encore du très lourd : RAMESSES, ELDER, DDENT, ELECTRIC MOON, THE LUMBERJACK FEEDBACK, CAROUSEL, SAMOTHRACE et THROW ME IN THE CRATER.

Rappelons qu’ils viennent en découdre sur une affiche qui comptait déjà CROWBAR, TROUBLE, MONOLORD, TONER LOW, MANTAR, EGYPT, etc… !

Bref, tournez autour du pot autant que vous voudrez, s’il reste des pass 3 jours, ça tient encore du miracle (les early birds sont tous partis), donc foncez direct sur https://www.weezevent.com/doomed-gatherings pour réserver votre pass avant qu’il ne soit trop tard et que vous ne soyez que regrets et déprime quand ce sera sold out.

Pour rappel, les infos à jour c’est ici : https://www.facebook.com/doomed.gatherings

12715308_1730962540448919_7238893501452613265_n

Edition 2016 des Make It Sabbathy à Bordeaux

En France, plusieurs cénacles stoneriens s’évertuent à organiser des rencontres où le riff est sanctifié. Sur Bordeaux, ce sont les Make It Sabbathy qui s’en chargent depuis plusieurs années, et ils sont de retour avec plusieurs dates qui sentent bon la sciure de bois.
On vous laisse constater :

Le 18 février 2016 : The Vintage Caravan, du classic rock teinté de blues + les hard rockeurs suédois de Dead Lord + Tiebreaker, pour un mélange rock’n'bluesy.

Le 28 février 2016 : Les américains tisseurs de riffs burnés Saviours + Glowsun, patrons du stoner bleu blanc rouge.

Le 11 mars 2016 : Blues Pills, dont vous avez nécessairement déjà entendu les mérites à moins d’avoir vécu chez les Amish durant les 5 dernières années + White Miles, autoproclamé « dirty pole dance stoner blues rock », ça promet.

Le 24 mars 2016 : La Chinga, représentants du power rock 70′s + Witchthroat Serpent, piliers de la scène doom.

Le 11 avril 2016 : les très en vogue Stoned Jesus + d’autre(s) groupe(s) à annoncer

Tous les concerts auront lieu au Void (ex-Heretic), hormis celui de Blues Pills qui se tiendra au Rocher de Palmer.

Comme quoi, y’a pas que le vin rouge qui tâche à Bordeaux.

Toutes les informations sur la page : http://www.facebook.com/make.it.sabbathy/

 

unnamed-2

 

 

Desertfest Berlin 2016

Ça y est… après l’excitation due aux dernières annonces, on fait un peu le point sur le millésime 2016 de la franchise allemande Desertfest. Comme d’hab, c’est à l’Astra que se dérouleront ces trois jours de folie entièrement dédiée aux dieux du stoner. Leurs disciples profiteront des rares pauses entre les groupes pour aller chiner dans le marché hippies, mater les stands des artistes, claquer de la thune en merch ou siffler des binouzes dans le Beergarten. Tout comme d’hab en ce qui concerne le cadre général de cette manifestation qui convertit années après années plus de fidèles. Les tickets pour le triptyque complet sont épuisés depuis belle lurette et c’est à la journée qu’il faut désormais acquérir le précieux sésame qui ouvrira les portes du paradis allemand (magnez-vous le cul les retardataires : il n’y en aura pas pour tout le monde).

Question musique : c’est un équilibre assez subtil qui verra se succéder des apôtres modérés et des extrémistes du bruit sur les deux scènes du temple. On précise – pour ceux qui ne suivent pas et j’en suis navré – que cet événement mené avec une précision toute germanique permet aux pèlerins de se taper l’intégralité des groupes sans avoir à bouger leurs culs sur une distance excédant quelques mètres, ce qui est toujours un sacré confort, et avec aucun chevauchement entre les horaires des concerts.

Outre l’ambiance extraordinaire qui règne en ces lieux chaque année à la même époque, et outre le fait de retrouver une foule de potes ou d’en rencontrer de nouveaux, il y a la musique. Et question musique on va être plutôt bien servi mes cadets !

On débute pas en douceur le jeudi 28 avril avec une première soirée qui verra se succéder High Fighter et sa frontwoman énergique, Mantar qui vont sortir leur nouvelle plaque « Ode To The Flame » une grosse dizaine de jours avant l’événement, Pelican, Wo Fat, Truckfighters qui ont laissé au public français une impression plus qu’excellente lors de leur dernière prestation dans la Valley de Clisson l’été passé, Mothership ainsi que Spiritual Beggars qui se rappellent à notre bon souvenir en envoyant « Sunrise To Sundown » le 18 mars prochain. A cela s’ajoutera encore un groupe qui sera annoncé tout prochainement ; il en va de même pour les deux autres soirées auxquelles un nom manque encore sur l’affiche.

Le vendredi 29 avril verra défiler les excellents Monolord déjà vus au Up In Smoke de l’an passé et quelques jours plus tard durant l’histoire belge du Desertfest, Elder qu’on a aussi croisé au dernier Hellfest et qu’il nous manque de revoir tellement ils excellent sur scène, We Hunt Buffalo, Coogan’s Buff, Death Alley, The Loranes, Monomyth déjà présents à Anvers, les sommités d’Electric Wizard, Mondo Drag et Somali Yacht Club qui sortent leur première plaque « The Sun » ces jours (on va vous en causer sous peu).

Comme tout à une fin, celle-ci interviendra le dimanche à l’aube, lorsque la soirée du 30 avril aura touché à sa fin. Pour se finir en beauté, on se tapera Desert Storm, Asteroid, Rotor dont « Fünf » avait séduit nos oreilles l’an passé, Dÿse, Egypt croisés l’été dernier en compagnie d’une horde de hippies au Freak Valley, Stinking Lizaverta, Kaleidobolt, Samavayo, 10000 Russos et bien sûr Crowbar – avec on l’espère sa nouvelle production – qui promet de foutre un beau chaos lorsque le rideau tombera sur cette édition et que les traits tirés et le sourire aux lèvres nous regagnerons nos pénates béats.

On se voit là-bas les amis !

Plus d’infos par ici http://www.desertfest.de

lineup2

Desertfest London 2016

L’affiche définitive du Desertfest London est tombée cette semaine, l’occasion pour nous de faire un point sur l’événement et d’aider les derniers indécis à prendre (ou pas) l’Eurostar pour se rendre outre-Manche et ravir leur conduit auditif entre quelques pintes et quelques scones.

Le Desertfest a choisi le weekend du 29 avril au 1er mai pour sa 5ème édition, précédant tout juste le jour férié anglais du 2 mai. Et c’est plutôt bien choisi car au vu de l’affiche, le repos ne fait définitivement pas partie des prestations offertes durant ces 3 jours célébrant l’arrivée du stoner sur Terre.
Derrière trois têtes d’affiches déjà très solides (Electric Wizard, Russian Circles, qui a eu l’occasion d’irradier la Valley du Hellfest l’année dernière avec un set éblouissant, et Corrosion of Conformity with Mr. Pepper Keenan himself), se cache une sympathique ribambelle d’artistes :
des gros classiques comme Crowbar, Godflesh, Egypt, Pelican, Truckfighters, Trouble, Wo-Fat… et des plus jeunes comme Elder, Conan, Mothership, Gurt, OHHMS, Witchsorrow, Planet of Zeus

Bref, du doom, du sludge, du stoner, du southern rock, du post-metal… autant d’appellations précises et ennuyantes que d’éclectisme pour cette affiche 2016.

Le festival se partage entre 5 salles, à la capacité variant de 400 personnes à 1400 personnes, toutes situées dans le quartier de Camden Town, haut-lieu des cultures dites alternatives telles que les cultures punks, gothiques, rock’n'roll, disco ou encore altermondialistes (d’après Wikipédia, bien que j’ai un doute sur le disco).
Le pass 3 jours est au prix de 100 livres (environ 130 euros). Le site met également à disposition des offres hôtel + pass 3 jours.

Toutes les infos sur le site de l’événement : http://www.thedesertfest.com/london/

Desertscene2016_Poster1_WebRes_25Jan

La rentrée 2016 des Stoned Gatherings

Après une courte trêve qui nous a semblé durer une éternité, les Stoned Gatherings font leur retour sur Paris. Au sommaire de cette orgie sonore, des groupes ayant marqué l’année 2015, des come-back, et d’autres surprises.

Comme il serait idiot de rater tout ça, on a voulu vous faire un rapide récapitulatif (les dates parisiennes sont toutes à Glazart) :

  • Le 26 février 2016 : Sasquatch, poids lourd et classique de la scène stoner + Saviours, heavy burné from USA + Death Alley, première date parisienne pour les gueulards d’Amsterdam. Une date qui réunit des groupes taillés pour la scène et qui promet d’envoyer un joli bordel !
  • Le 15 mars 2016 : Les rednecks de Nashville Pussy et leur heavy blues trempé dans la graisse + Peter Pan Speedrock, groupe hollandais qui se sépare cette année + autre(s) groupe(s) à annoncer. Beaucoup de rock’n'roll en prévision donc.
  • Le 4 avril 2016 : Brothers Of The Sonic Cloth, groupe de Tad Doyle, figure emblématique du mouvement grunge 90′s + Behold ! The Monolith, savant mélange de thrash et doom pour un résultat fracassant + CHRCH, du doom sombre et glaçant comme une nuit d’hiver. Amateur de rythme lent et lourd, ne rater pas cette soirée.

Au gré des soirées dans les salles obscures parisiennes, les Stoned Gatherings ont aussi laissé derrière eux une progéniture qui vient compléter à merveille cette grande famille de la bûche.
Au registre des naissances, on trouve :

  • Les Blackened Gatherings, le 28 février 2016 : Hooded Menace et son death/doom des cavernes + les doomeux suédois de Saturnalia Temple + les nancéiens de Wheelfall, entre sludge et post-metal + Au-dessus, groupe lituanien au post-black metal particulièrement poignant + autre(s) groupe(s) à annoncer
  • Les Psyched Gatherings, le 24 avril 2016 : Bang, papas du rock pour un passage exclusif en France + Ecstatic Vision, pour un hard trip psychédélique + Goatess, rois du stoner barré + Domadora, groupe passé maître en jams enflammés + autre(s) groupe(s) à annoncer
  • Les Doomed Gatherings, les 14, 15 et 16 mai 2016, évoqués dans la précédente news (lien ici) et dont l’affiche (Toner Low, Monolord, Egypt, etc…) n’est pas encore complète.

Et comme il serait injuste de laisser aux parisiens le monopole du gras, les Stoned Orgies (https://www.facebook.com/stoned.orgies ) s’occupent de répandre la sainte parole sur la région nantaise, avec les dates suivantes :

  • Le 27 février 2016 : Sasquatch + Saviours + Death Alley
  • Le 5 avril 2016 : Brothers Of The Sonic Cloth + Behold ! The Monolith + CHRCH
  • Le 22 avril 2016 : Ecstatic Vision + Domadora

Autre initiative relevant de la décentralisation des services, l’exportation de bûches trouve une première exploitation en terres nordistes, avec cette date « expérimentale » montée à Douai (59) :

  • Le 18 Mars 2016 : Karma To Burn + Glowsun + Sons Of Morpheus (Péniche Asso Spits)

Toutes les infos (événements facebook, liens pré-ventes, etc…) : https://www.facebook.com/stoned.gatherings

 

12377544_893306740783667_8397104609871864959_o

DOOMED GATHERINGS : l’affiche fait déjà saliver

On vous a déjà fait part des premières annonces de groupes qui viendront martyriser les tympans sensibles lors des prochains DOOMED GATHERINGS (les 14, 15 et 16 mai à Paris), à savoir TONER LOW (un concert par jour, où ils joueront chacun de leurs albums en intégralité), DEMONIC DEATH JUDGE, EGYPT et BATHSHEBA.

Cette semaine, de nouveaux noms ont été ajoutés à la liste :

  • MONOLORD qui peut à peu se positionnent en nouvelle référence du doom
  • MANTAR le furieux duo allemand qui a déjà mis d’accord à peu près tous ceux qui les ont vus sur une scène
  • les doom metalleux anglais de HANG THE BASTARD
  • les parisiens de CHAOS E.T. SEXUAL, qui proposent une sorte de doom « hybride » qui devrait faire parler de lui

Et il reste encore 12 groupes à annoncer qui vont venir compléter cette liste déja bien excitante !

Les billets « early birds » se sont évidemment arrachés, il n’y en a plus, mais il reste des pass 3 jours, 55€ (dispos ici : weezevent.com/doomed-gatherings). Ca fait 2.75€ par groupe, et oui.

On vous rappelle que pour être au courant des dernières infos, vous avez la page facebook dédiée (https://www.facebook.com/doomed.gatherings) et la page de l’événement (https://www.facebook.com/events/1717007591852526/).

Et évidemment on essaye de vous tenir au courant…

12593981_1724366494441857_7395551127370548142_o

West Stoner Sessions – 4, 5, 6 février à Nantes

Après une édition 2015 qui a permis de jeter les bases et de valider la capacité à rassembler un public de connaisseur dans la région, les West Stoner Sessions se dérouleront à nouveau cette année, les 4, 5 et 6 février 2016, même lieu (La Scène Michelet, à Nantes), mais aveplus grosse ambition, jugez plutôt de l’affiche proposée :

Jeudi 4 février (Warm up entrée gratuite) :

- MYSTIC BARBER (https://www.facebook.com/MysticBarber/?fref=ts)
- WALLBANGERS (https://www.facebook.com/wallbangersofficiel/?fref=ts)
- SOUNDCRAWLER (https://www.facebook.com/SOUNDCRAWLER.band/?fref=ts)

Vendredi 5 février :

- RUST THEORY (https://www.facebook.com/rusttheory/?fref=ts)
- DIRTY PATRICK (https://www.facebook.com/DIRTY-PATRICK-307466039376199/?fref=ts)
- PRESUMPTION (https://www.facebook.com/Presumption/?fref=ts)
- BIGSURE (https://www.facebook.com/bigSure/?fref=ts)
- ABRAHMA (https://www.facebook.com/ABRAHMAMUSIC/?fref=ts)

Samedi 6 février :

- BLACK LAKE (https://www.facebook.com/blacklakeband/?fref=ts)
- RED IS DEAD (https://www.facebook.com/redisdeadstoner/?fref=ts)
- HANGMAN’S BLOOD (https://www.facebook.com/hangmansbloodband/?fref=ts)
- MASTHAR (https://www.facebook.com/mastharpage/?fref=ts)
- HEADCHARGER (https://www.facebook.com/headchargerband/?fref=ts)

Plus d’infos sur leur nouveau site : http://www.weststonersessions.fr/
ou encore sur l’événement facebook : https://www.facebook.com/events/454457501429155/

logo