Acid King, 17 mai 2001, Los Angeles, USA

Petit concert exceptionnel pour Acid King, juste pour le fun ! Le trio heavy doom de San Francisco débarque flanqué de leurs partenaires de labels (les deux faisant partie à l’époque de feu Man’s Ruin Records) Operator Generator, et en profitent pour filer un coup de pouce à deux groupes locaux : Cookie (un trio de glam/punk hallucinant, plus rigolo que musicalement intéressant) et Betty Blowtorch (un quatuor de filles aussi tendance punk, plus jolies qu’intéressantes…).

Operator Generator, par contre, colle la baffe de la soirée. Ce jeune groupe de stoner avant-gardiste impressionne par sa maturité, et l’affiliation Kyuss est évidente, notamment en ce qui concerne leur rythmiques plombées et les structures alambiquées de leurs compos. Un futur très grand, croisons les doigts…

Acid King est plus connu et est remonté pour donner un concert énorme. Ils entament le concert par le ‘Blaze In’ de leur dernier Split-CD, intro parfaite à un concert qui va se révéler un monument de musique heavy. Nous baignant dès les premières notes dans des nappes de gratte accordée très bas et de basse plombée (mention spéciale au frenchie Guy Pinhas, un bassiste incroyable), on est immédiatement emporté par l’ambiance. Enchaînant les chansons dans la même mouvance, on ne sort jamais vraiment la tête de ce ‘trip’ musical, et on comprend alors mieux la signification profonde du nom du groupe ! Un trip d’acide sans rien consommer, c’est très très fort ! Certes, on déplorera quelques coupures d’électricité dans le club qui interrompront ces trips justement, mais au final, on ne retiendra que ces nappes musicales étouffantes dans lesquelles le groupe nous a baigné durant son concert. Une vraie expérience !

Laurent

Laisser un commentaire

  

  

  


Se connecter