Colour Haze – We Are


 

– Madame Dumont! Qu’est-ce que c’est que cette odeur de patchouli dans les couloirs ? C’est un hospice ici, pas une parfumerie !

– Pardon Monsieur le directeur, c’est les pensionnaires de la chambre Colour Haze qui ont encore fumé du hachich dans les toilettes . Ils pensent qu’on ne sentira rien avec le patchouli.

– Bon, je suppose que vu leurs états de service et compte tenu de leur dernier album, We Are, nous allons passer pour cette fois.

Commenter un album de Colour Haze n’est pas si aisé. Il y a l’âge et le respect qui lui est dû. Vingt-quatre années de carrière et quatorze albums ça force le respect. Les quatre compères (Oui, rappelez-vous Jan Faszbender officie pour le groupe depuis 2018) sont plus kraut que jamais (Notamment sur les titres, “I’m With You” et “Be With Me”) , le style dans lequel nos seniors s’inscrivent délaisse l’agressivité saturée qui avait pu faire le rehaut de certaines plaques sans pour autant oublier de nous gratifier d’un peu de graisse à ouïr sur le titre “We Are”.

Avec Colour Haze  l’acte de création n’est pas industriel, il est plutôt à voir sous l’angle de l’artisanat. Un savoir-faire indéniable, une pièce d’atelier où chacun apporte son bout de connaissance en cohésion totale avec un plan établi .  Il ne s’agit pour autant pas de voir dans We Are une pièce d’école non plus. L’artisanat dont je parle est commandé par le plaisir du savoir faire plus que par l’académisme ou la recherche de l’ancrage dans un style bien défini.

We Are est un mélange savant où les gars arrivent à s’égarer dans un jeu qui pourrait les faire croire sourds les uns aux autres, il en laissent l’impression sur la première partie de “The Real”. Puis, toujours, la machine se met en ordre, à grand renfort de clavier et de basse les pièces s’emboîtent à pour donner naissance à de l’organique, un assemblage sans bavure. Cependant, s’il n’y a pas d’école il y a tout de même sur cet album une marque de fabrique qu’illustre parfaitement”Life”. Cette dernière tient en ceci : Du calme et de l’universel porté par des blasts qui font éclore la force vitale des compositions dans un transport que l’on souhaite toujours collectif. “We Are”, oui en effet cette plaque soutient l’identité de Colour Haze.

Jeunes loups, prenez garde de ne pas mettre vos pairs trop vite dans des mouroirs dès que leur age est devenu improbable ou que leur voix s’éraille (Comme c’est le cas pour Stefan sur cet album), ils sont toujours verts en dedans et du haut de leurs expériences (Psychotropiques?) ils ont encore de quoi vous en faire voir de toutes les couleurs. Les brumes de Colour Haze sont le fruit d’un savoir qu’il serait malheureux d’oublier et qui mérite d’être porté aux oreilles de tous. We Are en est l’exemple même.

 

Note de Desert-Rock
   (9/10)

Note des visiteurs
   (9/10 - 6 votes)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter