Desert Sessions – Vol. 9 & 10


Desert Sessions - Vol. 9 and 10

On pourrait craindre, à mesure que les volumes des Desert Sessions sortent, que la série s’essouffle par manque d’idées nouvelles. Eh bien détrompez-vous. Ce n’est pas encore aujourd’hui que la malédiction des suites (Police Academy ou autres Rocky) frappera les sessions désertiques de J Ho (à ne pas confondre avec J Lo).Par quel miracle cela est-il possible me direz-vous ? Eh bien, c’est tout simple : demander à la sublime PJ Harvey d’apporter une touche féminine à ces deux nouveaux volumes. Et il faut bien admettre que le résultat est tout simplement bluffant, tant la complicité entre Josh et mademoiselle Harvey semble naturelle. Pour preuve l’excellent single ‘Crawl Home’ sur lequel le grand rouquin et la belle se donnent la réplique comme le feraient deux acteurs dans un film. Et quand PJ ne chante pas, le résultat sonne à s’y méprendre comme du très bon QOTSA (‘In My Head’ Or Something’, ‘Bring It Back Gentle’). On retiendra parmi ce magma d’idées en fusion le génialissime et très flamenco ‘There Will Never Be A Better Time’ interprété (une seule et unique fois !) par l’improbable duo Chris Goss & PJ Harvey ainsi que le magnifique ‘I Wanna Make it Wit Chu’ sur lequel Mark Lanegan nous démontre une fois de plus l’étendue de son immense talent.Bref, malgré la diversité de styles musicaux qui sont abordés, la galette est cohérente de bout en bout. Ces Desert Sessions feront donc le bonheur des aficionados, mais aussi des amateurs de bonne musique en général.

Note des visiteurs
   (0/10 - 0 vote)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter