Down – NOLA


Down - NOLA

Quand Phil Anselmo (Pantera) s’acoquine avec Pepper Keenan en 1992 pour composer quelques titres, l’ombre du groupe culte plane déjà dans le milieu underground. Il faudra pourtant attendre 3 ans avant que Down n’explose à la face du monde avec son premier album sobrement intitulé NOLA (New-Orleans, Louisiana, la ville d’où ils sont originaires).A l’écoute de ce brûlot, on constate d’emblée que nos 5 musiciens ont été nourris au rock de Black Sabbath : sombre et lourd. Et avec Down, on à affaire à du très très lourd. ‘Hail the Leaf’ et ‘Bury me In Smoke’ en sont le parfait exemple : des tempos ralentis juste comme il faut, des riffs de guitare imparables et une frappe de batterie cataclysmique. Voilà donc l’univers musical que nous offre ce NOLA. Une succession d’hymnes plus envoûtant les uns que les autres, une ambiance souvent malsaine et des paroles à fleur de peau. Succès garanti. Parmi ces 13 bâtons de dynamite, on retiendra en particulier le génialissime ‘Jail’ sur lequel Anselmo prouve qu’il est aussi capable de chanter en retenue et de faire passer une émotion autre que la rage, le tonitruant ‘Stone the Crow’, et sa mélodie si obsédante, et le cultissime ‘Eyes of the South’ et son intro diaboliquement efficace qui, par sa montée en puissance progressive, hérisse le poil de l’auditeur jusqu’à ce hurlement libérateur de Phil.Tout simplement jouissif.

Note des visiteurs
   (0/10 - 0 vote)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter