Hermano – Dare I Say…


Hermano - Dare I Say...

Si il y a un disque qui était attendu en 2004, c’est bien ce second opus d’Hermano. Deux ans après le trop court ‘Only a Suggestion, voilà donc Dare i Say… Eh bien mes amis, mieux vaut vous dire que l’attente en valait la peine. Ca commence à 100 à l’heure avec ‘Cowboys Suck’ et on est tout heureux de retrouver le doigté de Dave Angstrom, le groove de Dandy Brown et de son nouveau partenaire dans la section rythmique : le talentueux Chris Leathers. Et on est surtout ravi d’entendre le timbre si particulier de John Garcia. Sa voix n’a rien perdu au fil des ans, en témoigne la puissance qu’elle dégage sur le déroutant ‘Life’. Véritable mine d’or pour tous les fans de heavy-blues (‘Quite Fucked’, ‘Angry American’, ‘Let’s Get it On’), je ne saurais trop vous conseiller ce disque. Ca part dans tous les sens (preuve en est le très étrange intermède ‘On the Desert’), et pourtant l’ensemble reste homogène tant les compos sont toutes d’une très grande qualité. Pour la première fois même, on sent un Garcia plus « personnel », n’hésitant pas à se livrer. Tout d’abord sur le décalé ‘Brother Bjork’, hommage à son ancien camarade de jeu de Kyuss. Mais surtout, c’est le magnifique ‘My Boy’, hymne qu’il dédie volontiers à sa femme et à sa fille, qui nous montre un John plus touchant que jamais.Bref, l’homme à mûri, et sa se reflète pour notre plus grand bohneur dans la musique de Hermano. Dare I Say… est donc sans conteste une des meilleures sorties de l’année. Vivement le prochain épisode.

Note des visiteurs
   (8.5/10 - 2 votes)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter