Hermano – The sweat and easy of brief happiness


Hermano - The sweat and easy of brief happiness

Quelques mois après nous avoir offert leur premier album live, Hermano nous délivre ici leur tout premier DVD, « The sweat and easy of brief happiness ».
Tout d’abord, et c’est un détail important si vous ne voulez pas être déçu, il ne s’agit en aucun cas d’une version vidéo du « Live at W2 » comme beaucoup l’ont cru lors de l’annonce de cette sortie. Nous sommes plutôt ici en présence d’un documentaire agrémenté de titres live et c’est une énorme différence. Ce DVD est en fait composé de quatre parties que je m’en vais vous détailler.

La première partie est ce que l’on appelle désormais un « rockumentaire ». En un peu moins d’une heure on découvre le groupe grâce à un mélange très intéressant d’interview, d’images de studio et d’images prises majoritairement durant la tournée européenne. Petit détails qui peut avoir son importance, les interview ne sont pas sous titrées, mieux vaut donc avoir quelques notions d’anglais pour pouvoir en profiter pleinement.
Il est assez difficile de juger de l’intérêt réel de ce genre de documentaire puisque son impact déclinera forcement au fil des visionnages. Mais il est certain que le contenu riche ravira les amateurs de ce genre de choses.

Ensuite on trouve le segment intitulé « Live at W2 » qui nous offre huit titres filmés dans la fameuse salle hollandaise lors du concert qui donna naissance au premier album live du groupe. C’est à mon avis le point fort de cette galette. Pour résumer mes impressions en une phrase, je dirai que c’est superbement filmé, que le son est puissant et qu’avant toute chose, la prestation du groupe est excellente. On se mort les doigts de ne pouvoir en voir plus et on se demande d’ailleurs pourquoi avoir pris la décision de ne pas mettre le concert en entier. Mais qu’importe, voir John Garcia sur scène est un plaisir incommensurable et David Angstrom est à lui seul une véritable attraction. A moins que ce ne soit moi qui ai atteint un stade avancé dans l’admiration, je peux vous dire que certains plans vous donneront des frissons et que malgré la durée excessivement courte, c’est une totale réussite.

Le troisième segment est constitué de trois clips dont la réalisation vaut à elle seule le détour. On sent bien que tout cela a été fait avec des bouts de ficelles et le tout a un arrière goût kitsch instantané. Non pas que ce soit mauvais, mais il est clair que le budget alloué à ces vidéos devait être bien mince pour ne pas dire réduit à zéro. Mais ne boudons pas notre plaisir car voir un clip de Hermano, même lors d’une émission rock sur une très célèbre chaîne musicale, relève de l’exploit.

Pour finir, on trouve une petite vidéo de quelques minutes composé d’images du groupe en coulisse et sur scène lors de leur venue au Festimad en mai 2005. Rien de bien extraordinaire.

Au final, ce premier essai du groupe est une belle réussite même si on reste un peu sur sa faim et on se prend à rêver de l’annonce prochaine d’une nouvelle sortie, cette fois-ci d’un véritable DVD live. En attendant, profitons de celui-ci à sa juste valeur.

Note de Desert-Rock
   (7/10)

Note des visiteurs
   (7/10 - 1 vote)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter