Orange Goblin – The Big Black


Orange Goblin - The Big Black

The big black, troisième opus des anglais d’Orange Goblin va t’il répondre à notre attente? Voila la question qu’on se pose lorsque l’on met ce disque dans la platine pour la première fois. Après deux albums remarqués et remarquables d’ailleurs, on est en droit d’attendre au moins aussi bien, et on espère même plus!
A son habitude, Ben Ward et sa bande explore tout un tas de styles allant du Doom au rock en passant par le heavy blues et que sais-je encore. Et c’est au travers de dix titres que le groupe nous offre cette balade sans aucun temps mort. “Scorpionica” ouvre de façon magistral cet album qui, je ne l’ai pas encore dit, s’avère être excellent. Ensuite tout s’enchaîne, les riffs, les soli de guitares et le chant très typé nous captivent et ne relâchent leur étreinte que lors d’un court instant pour nous faire planer sur un titre comme “cozmo bozo”. Une fois son souffle repris, on repart pour une salve de bien lourd avec 248 Kg (le jeu de mot était trop tentant). Et on se laisse de nouveau emporter sur un rythme effrayant avec Turbo-effalunt (elephant) pour ne redescendre qu’à la fin sur le magistral “the big black”….
Finalement, Orange Goblin, c’est un peu comme les montagnes russes, sauf que ça ne rend pas malade, au contraire, plutôt que la terreur dans les yeux, c’est le sourire aux lèvres et un hochement de tête frénétique que ça vous laissera.

Note de Desert-Rock
   (9.5/10)

Note des visiteurs
   (10/10 - 1 vote)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter