Roadfever – Wheels On Fire


(2009)

Je vous avais déjà parlé de Roadfever, le quatuor genevois aux vocaux féminins qui balance avec panache un rock ripoliné puisant ses influences dans le bon gros rock pratiqué par des formations étasuniennes et qui a un rendu fort agréable s’approchant de formations comme les barbus de ZZ Top, les néos rockers psychédélique seventies de Black Crowes ou les bikers de la bande Zakk Wylde. J’avais d’ailleurs chroniqué le premier jet dans ces pages et mon cœur s’envole à l’écoute de ce premier album qui bien qu’étant autoproduit à tout le potentiel de certaines sorties ‘labellisées’ voir plus encore !
Au niveau de l’artwork la formation s’est bien lâchée avec un skull marqué du chiffre treize et des illustrations sur lesquelles le quatuor pose devant des bolides US. Très cohérent et soigné, l’écrin de ce premier réel cd témoigne du professionnalisme qui anime cette bande de plus tout-à-fait jeunes. Le livret de douze pages propose aussi les paroles des onze plages composées par David et Manou ce qui demeure assez rare dans le(s) style(s) qui nous fédère(nt) ici.
En ce qui concerne la musique, les titres proposés ici sont exactement identiques à ceux qui étaient alignés sur la première démo, mais dans un ordre différent et surtout sous une nouvelle forme. La production assurée par le guitariste chevelu du groupe présente ses compositions sous un angle nouveau et plus abouti. Le lifting opéré sur les plages leur a fait gagné en puissance sans toutefois versé dans les plans bourrins ; Roadfever reste Roadfever. Le côté un peu aigu et métallique de la première ébauche qui n’avait pas été réalisé dans de pareilles conditions appartient au passé. Ripolinés presque à l’extrême, les titres sont plus profonds et aussi plus lourds. Les guitares ont été queqlue peu bridées et les backings ont été renforcés en testostérone. Pour le reste, la qualité d’écriture demeure intacte et la formation demeure fidèle à son style : le rock’n’roll pur jus sous perfusion directe du Pays de l’Oncle Sam !
‘Wheels On Fire’ qui ouvre désormais les hostilités demeure mon titre préféré parmi les plages que proposent ces quatre personnages au look fort proche de la Black Label Society. Je souhaite le meilleur à ces musiciens talentueux qui vont foutre la fièvre sur la route lors de leurs prochaines prestations devant le public de Romandie ou d’ailleurs…

Contact:
www.roadfever.ch

chris

Note des visiteurs
   (0/10 - 0 vote)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter