Weedpecker – III


Pas étonnant que les oreilles bienveillantes de Nicholas Di Salvo, leader de Elder, se soient penchées sur le quatuor polonais tant certaines ambiances et volontés du dernier album embrassent furieusement le chemin artistique creusé par le combo de Boston. Weedpecker fait partie de cette génération ne souhaitant pas s’enfermer dans un style en particulier, ce qui les pousse aux confins du psychédélisme, à la frontière du heavy, à mi-chemin entre prog et lancinance doom. Mix improbable me direz-vous ? Pas tant que ça, lorgnez donc du côté de King Buffalo ou d’ Elephant Tree pour comprendre le cheminement de la réflexion.

On n’est donc pas surpris de l’écrin, cuve de brassage total où se télescopent les envies sans qu’elles ne se phagocytent. Weedpecker est un enfant de ce siècle numérique où l’accès à LA musique se fait en 2 coups de clics. Le patrimoine qui sous-tend les compositions du combo est donc impressionnant, foisonnant et pourtant logique. Ils pourraient être signés chez El Paraiso Records, tourner avec Elder donc, partager un moment acoustique avec Sun River ou tricoter un ab lib furieusement bluesy avec All Them Witches que les gonzes ne dépareilleraient pas. Le tout évidemment sous le saint patronage des Floyd et du Grateful Dead, histoire d’asseoir l’incroyable maturité des structures et progressions, référez-vous à « Embrace » deuxième titre de l’album pour vous en convaincre.

Et si ce savant mélange est intelligible c’est bien sûr par le savoir faire des musiciens mais aussi et beaucoup sur cet album par la grâce d’un mixage intelligemment équilibré. La spatialisation des effets est une vraie réussite et ce n’était pas une mince affaire tant les titres de Weedpecker en regorgent. Le disque ne souffre que peu d’erreurs et on le traverse avec gourmandise et délectation.

2018 s’annonce comme étant une année exceptionnelle par les qualité des sorties, preuve supplémentaire avec ce « III » signé Weedpecker et véritable objet de qualité. Un écrin merveilleux où rock, prog et psychédélisme se mélangent en une orgie merveilleuse, un bel univers où le groupe transgresse juste comme il se doit les préceptes de ces aînés afin de se muer en véritable objet désirable. Une franche réussite.

Note de Desert-Rock
   (8/10)

Note des visiteurs
   (8.6/10 - 5 votes)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter