MONKEY3 – janvier 2007


A l’occasion de la sortie en fin d’année passée de l’excellent “39 Laps” il nous a paru essentiel de faire le point avec le quatuor instrumental suisse romand. C’est Boris le guitariste aux marcels qui s’y est fort aimablement collé. Les Lausannois nous touchant à la fois par leur musique et leur appartenance à la scène francophone, que nous nous efforçons de mettre en avant sur ce site depuis le début, nous espérons vous faire partager notre passion pour leur art.

Salut Monkey 3, votre nouvel opus “39 Laps” est sorti depuis un mois jour pour jour. Comment a-t-il été accueilli par la presse musicale après les excellentes critiques qu’a reçues son prédécesseur ?

Boris : Pour le moment, très bien, nous sommes heureux de l’accueil que nous recevons, que ce soit de la part du public et des médias.

Quelles étaient les règles et limites que vous vous étiez fixées pour ce second album ?

Aucune règle ni limite, simplement faire de notre mieux en jouant une musique qui nous plaît.

Cette nouvelle pièce à votre édifice musical a été mise en boîte, selon la pochette de l’album, dans un chalet en bois. Peux-tu nous en dire un peu plus sur les conditions exactes du processus d’enregistrement ?

Nous avons loué un chalet à la montagne parce que moins cher qu’un studio tout en bénéficiant de la qualité acoustique du bois. Nous avons amené tout notre backline plus le matos d’enregistrement et avons enregistré le tout live. Le groupe à vécu au milieu de nulle part pendant deux semaines !

Les technologies informatiques sont de plus en plus présentes lors de l’élaboration de nouveaux morceaux par la plupart des groupes. Comment se passe l’élaboration d’un nouveau morceau de Monkey 3 ?

Pas d’informatique pour nous. Tout se fait au local, ensemble, en jammant pendant des heures.

Lors de notre dernière rencontre, tu louais les bons contacts que vous entreteniez avec votre label belge. Aujourd’hui, la sortie de votre nouvel album se fait chez vous en Suisse Romande de manière très discrète au niveau de la presse et des showcase. Comment expliques-tu cette timidité des médias à votre égard alors que la presse spécialisée internationale vous encense ?

Pour les médias suisses, nous sommes un tout nouveau groupe, le premier album n’avait pas de distribution en Suisse…

Avec du temps et du travail, cette situation devrait évoluer, d’autant plus que nous collaborons avec Headstrong Music aujourd’hui.

“39 Laps” se clôt sur une reprise absolument phénoménale, d’où vous est venu cette idée de reprendre le thème d’Ennio Morricone ?

Chaque année, à Lausanne, les groupes de rock de la ville se réunissent le temps d’une soirée “Lôzan’S Burnin” autour d’un thème donné pour des reprises.

Le thème 2006 était : artistes/groupes dont la première lettre correspond à la vôtre.

Morricone – Monkey3, on a aimé la cover, on l’a gardée !

Comment se sont passées les tractations avec les détenteurs des droits de cette œuvre déjà présente comme intro d’un groupe mythique sur ses dernières tournées ?

Ah bon ? Didn’t know that !

Hormis le Roadburn en avril où vous vous produirez avec de grosses pointures, vous n’annoncez aucun concert à ce jour pour la nouvelle année. Quand et ou aurons-nous la chance de vous croiser sur la route en 2007 ?

Un peu de patience, nous allons bientôt annoncer les nouvelles dates européennes. Tout tournera autour des dates du Roadburn…

Attendiez-vous la sortie de l’album pour démarcher les festivals de l’été où préférez-vous mettre sur pied une tournée pour votre public déjà acquis ?

Les deux !

Votre actualité c’est aussi la sortie d’un dix pouces avec Hypnos 69, comment ce projet a-t-il vu le jour ?

Rock’n’roll radio, le label qui a fait le projet, est un pote de notre label. Il nous a vu plusieurs fois en live et souhaitait sortir un ep avec Monkey3. Hypnos 69 ayant partagé l’affiche avec nous à plusieurs reprises et officiant dans un style proche du nôtre, l’association semblait toute naturelle. L’artwork est signé, bien sûr, par Malleus, le graphiste de la communauté stoner !

Tu m’avais dit dans le temps jadis, que si vous deviez avoir un chanteur ce serait un type à la voix smooth, mais couillue. Vous avez trouvé un type pour assurer ce job ?

Non. Par contre, pour le “Lôzan’S Burnin” de cette année, nous reprenons trois titres d’Alice in chains avec Guillaume – du groupe Zorg – en guest vocal.

Sérieusement, ne seriez-vous pas tenter de prendre des guests qui mettraient leurs proses sur vos morceaux sans forcément devenir des membres à part entière de l’entité Monkey 3 juste pour explorer d’autres univers ?

Pas pour le moment, car les réunir après pour assurer les titres en live serait mission impossible. Nous n’enregistrons rien qui ne puisse être fait en concert ensuite.

Vous vous êtes produits deux fois en peu de temps avec Dozer en Romandie. Comment m’expliques-tu que le public – y compris les Genevois – se déplacent pour la même affiche dans les montagnes jurassiennes alors qu’ils font la fine bouche lorsque vous vous produisez en ville ?

Désolé, mais je n’en ai aucune idée.

Votre répartition sur scène est spécifique vu l’absence de chanteur. Peux-tu m’expliquer pourquoi Guillaume demeure toujours dans l’obscurité alors que sa contribution n’est pas nulle lors de vos prestations live ?

Ceci est totalement involontaire, cela dépend des lightmen des clubs dans lesquels nous jouons.

Est-ce que le fait qu’il n’apparaisse jamais en photo sur le site est dû à ses autres engagements musicaux ?

Il me semble qu’il apparaît en photo relativement régulièrement, non?

Le dvd live d’Honcho enregistré à Paris met en valeur vos amplis estampillés Monkey 3, avez-vous profité d’enregistrer ce show pour vous-même ou un éventuel live sur dvd ?

Non, aucun dvd pour le moment, mais nous avons des pistes audio de différents concerts, qui sait…

En parlant de concerts, vos prestations scéniques sont encore plus psychédéliques que vos albums, pensez-vous qu’il soit trop tôt pour vous de sortir une production en public après seulement deux albums ?

Oui, il est encore trop tôt, artistiquement et commercialement.

As-tu quelque chose à rajouter pour les lecteurs du webzine 100 % stoner et francophone Desert-Rock ?

Merci du soutien et de l’affection que vous nous porter depuis le début. A bientôt sur la route, stay tuned !

janvier 2007 par Chris.

Laisser un commentaire

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Se connecter