RAMESSES – août 2007


“The tomb” et “Misanthropic alchemy”ont été enregistrés au même moment il y a plus de 2 ans maintenant. Y a t il des raisons particulières à un tel délais entre l’enregistrement et la sortie de “MA” ?

Tim: Certains d’entre nous ont eu des problèmes de santé à l’époque ! Et nous ne connaissions pas encore à ce moment là l’ampleur des dégâts…

Adam : Nous sommes un groupe totalement indépendant et nous faisons ce que nous voulons quand nous le voulons. C’est vrai, nous aurions voulu sortir “Misanthropic alchemy” plus tôt, mais nous avons été contacté par plusieurs labels intéressés. Ceci, ajouté à une tonne de malchance, a reporté la sortie de plusieurs mois.

“MA” représente-t-il pour vous toujours votre état d’esprit actuel ? Ou bien auriez vous aimé changer certaines choses avec le temps ?

Tim: Tu ne peux pas changer une pierre tombale…

Adam : Je ne voudrais rien modifier. Cela a demandé tant d’efforts, de sang, de sueur et de larmes. J’aime réellement l’atmosphère de l’album. Il raconte un vrai conte macabre. Un lourd parfum de la plus sombre revanche de Mère Nature flotte dans l’air.

J’ai lu que vous composiez essentiellement en jammant. Depuis 2 ans, vous avez dû continuer à pratiquer cet exercice. Peut-on présumer que de nouveaux morceaux sont déjà prêts à être enregistrés ?

Tim : Oui, nous avons un arsenal de riffs terribles pareils à une armée de cadavres émergeant de la tombe.

Adam : Nous avons déjà de quoi faire plus qu‘un album mais nous sommes en train d’enregistrer autre chose d’abord. Un disque différent dont nous avons déjà composé le premier titre en jammant, et qui est un véritable monstre. Nous allons continuer à jouer et enregistrer ces jams. Jammer est essentiel pour nous, c’est comme cela que nous composons. Nous allons d’ailleurs continuer dans cette voie, l’espace et les abysses, mais il y aura des blast beats…

Que cherchez vous à procurer à l’auditeur lorsqu’il écoute votre musique ?

Adam : Libre et défoncé, puis violé et tué en même temps.

Tim : Ecoute Ramesses et tu aura envie que les gens tombent comme des mouches, face contre terre.

La couverture de “MA” semble complexe et très détaillée, a t-elle une histoire particulière ?

Tim : Adam est le maître de l’Alchimie, demande-lui !

Adam : L’or et l’argent représentent deux éléments essentiels de l’alchimie… il s‘agit d’une ancienne carte du microcosme et du macrocosme… notre univers… mais il s’affaisse sur lui-même, mangeant sa propre queue… Omniversal Horror… personne n’y échappera… c’est une autre longue histoire que je peux commencer à expliquer ici… à l’intérieur figure également une partie du pacte avec le Malin d’Urbain Grandier, un prodigieux abominable français (prêtre accusé de sorcellerie et brûlé sur le bûcher). Il l’a écrit avec son propre sang. Nous l’avons adapté à nos propres sombres desseins.

On sait que le nom de Ramesses provient d’une film avec Elizabeth Taylor. En quoi et comment le cinéma tient il une place chez Ramesses ?

Tim : Les films d’horreur occupent une grande place de notre Ramesseum. J’aime particulièrement les films avec démembrement.

Adam : Le groupe a été nommé Ramesses suite au visionnage de “Ramesses II” plus connu sous le nom de “Ramesses the great”. Une vraie inspiration. Nous aimons tous les films d’horreur.

Avez vous justement quelques pièces favorites à nous conseiller ?

Tim: “The Satanic Rites of Dracula”, “Die Screaming Marianne”.

Adam: “The Wicker Man”, la plupart des vieux films de la “House of Horror” Hammer, dont la série télé, “Tales of the Unexpected”, ainsi que “Last House on The Left”, “XTRO”.

Pouvez vous nous raconter une journée type dans la peau des doomsters de Ramesses ?

Tim : se lever, prendre un “Lazy Susan” au petit déjeuner, et puis un peu de pudding au “Count grishnacht”.

Adam: être stone. Créer, art ou musique, toujours crade ou subversif. Eviter de se créer des problèmes.

Vous allez tourner bientôt, notamment pour la première fois en France, yeah ! Quel serait l‘endroit parfait pour faire jouer Ramesses ?

Tim : j’attends impatiemment de jouer à Paris

Adam : C’est cool de tourner à nouveau avec nos frère d’Unearthly Trance. Il plane toujours une atmosphère occulte quasi palpable quand nous jouons ensembles. Ca va être génial de jouer à Paris mais j’aimerais jouer à Lyon un jour. Ce serait cool de revoir les mecs d’Overmars. Nous jouerons partout où l’on voudra de nous en France.

La scène doom connaît une véritable expansion, avez vous eu des coups de cœur récents ? Des classiques ?

Tim: PENTAGRAM.

Adam: Je passe plus de temps à composer de la musique qu’à en écouter mais le meilleur nouvel album que j’ai entendu est le nouveau Mayhem, il est fantastique. Winter et Autopsy sont les seuls classiques. Point.

Quel est le taux en THC de Ramesses ?

Tim : “Ces amplis montent jusqu’à 11 !” (référence à Spinal Tap)

Adam : Fuck off ! HIGH! Nous sommes toujours défoncés. Je n’ai aucune idée de comment sonnerait Ramesses sans THC. Ca devrait être horrible. J’espère que cela n’arrivera jamais !

Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces questions. En attendant de vous voir en France !

Adam : Merci. Keep up The Good Fight. Cheers. See you on tour. The Ram Family.

août 2007 par Laurent.

Laisser un commentaire

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Se connecter