Le Top Albums 2016 de Desert-Rock

top2016

C’est un peu devenu la rengaine de répéter chaque année “ouh la la, qu’il fut difficile de choisir les 15 lauréats de l’année”… Ben purtant c’est vrai, en fait. Pour tout dire, autant Mantar a quasiment fait l’unanimité au sein de notre rédaction en 2016, autant les suivants du classement sont pour la plupart dans un mouchoir de poche. Signe d’une année où les albums de haut niveau se sont enchaînés, sans qu’aucun groupe n’ait “écrasé la concurrence” comme ce fut le cas certaines années précédentes.

Mais foin de bla-bla, voici donc le TOP 15 (oui, 15, car 10 c’était trop juste…) :

1) Mantar – Ode To The Flame

La structure bicéphale du nord de l’Allemagne explose nos attentes avec cette seconde production dévastatrice, qui mixe des styles plutôt underground (doom, crust, stoner, metal, etc.). Bénéficiant désormais du support d’un major et omniprésent sur scène depuis ses récents débuts, Mantar n’avait pas besoin d’atteindre l’âge de la maturité pour s’imposer comme fer de lance du côté obscur de notre univers avec la quintessence de violence qu’est Ode To The Flame.

2) Cough – Still They Pray

Still They Pray mélange des morceaux plongeant dans un calme en apesanteur et d’autres bien plus plombants qui nous font rapidement redescendre sur Terre par leur violence et leur noirceur. Un album entre le morbide et le sublime.

3) Sunnata – Zorya

Ecouter Zorya est la garantie de partir pour un voyage onirique aux ambiances multiples, où l’auditeur n’a jamais le temps de se reposer. Zorya frappe fort et par la même occasion, fait rentrer Sunnata dans la cour des grands.

4) Mars Red Sky – APEX III (Praise for the Burning Soul)

Les Bordelais développent album après album leur son si personnel et envoûtant. Par étonnant de retrouver le fer de lance de la scène française dans ce classement tant Apex III place la barre encore très haut.

5) Fatso Jetson – Idle Hands

Les parrains du desert rock n’ont rien perdu de leur talent et de leur inspiration. Ils sortent un album dans la continuité de leur production (comprendre : barré et original), ne jouent pas la facilité, et ce faisant, confortent leur place “à part”. Après plus de vingt ans de carrière, et en injectant toujours un peu de sang neuf, le groupe est toujours pertinent. Un très grand Fatso Jetson.

6) Domadora – The Violent Mystical Sukuma

L’un des groupes français les plus intéressants et les plus rares (sur scène et sur album) transforme son essai avec un second album toujours hybride, sur le fil entre jam et compos. En jouant sur ses points forts, Domadora livre un disque sincère et attachant.

7) Witchcraft – Nucleus

Élan de fraîcheur pour un groupe qui avait déjà beaucoup apporté en terme d’originalité, Witchcraft a su continuer à se surpasser en dépassant de nouvelles frontières musicales : lourdeur simple et efficace mêlée à des mélodies et des arrangements décapants. Un album vivant et intelligent.

8) Blaak Heat – Shifting Mirrors

L’album des franco-américains est d’une telle richesse musicale et d’une telle rigueur rythmique qu’il est normal de le retrouver dans le top de cette année. Se priver de leur orientale mentalisante musique serait une erreur.

9) Inter Arma – Paradise Gallows

Creusant un peu plus le sillon d’un heavy/doom épique, Inter Arma nous offre avec Paradise Gallows un voyage aussi sublime que terrifiant le long d’un fleuve de tourments.

10) Duel – Fears Of The Dead

Excellente surprise venue du label Heavy Psych Sounds, Duel reprend le flambeau là ou Thin Lizzy l’avait l’abandonné. Guitares galopantes, tubes à gogo, groove délicieux, le feel good album par définition.

11) Wo Fat – Midnight Cometh

Les patrons du gras game. Six albums déjà où la qualité ne décroît jamais. Du riffing monstrueux soutenu par un son de porco-rosso, on est typiquement dans de la boucherie de qualité, de celle qu’on aime à recommander à ses amis amateurs de charcutaille.

12) Greenleaf – Rise Above The Meadow

Désormais plus qu’installé dans le paysage, les Suédois prouvent qu’il est encore possible en 2016 de publier un album de pur stoner rock en étant pertinent et inspiré. Bravo.

13) 1000 Mods – Repeated Explosure To…

En seulement trois albums, 1000mods est devenu un groupe incontournable et nous offre un bijou musical qui rime avec authenticité et originalité pure. De la grosse lourdeur qui vous prend aux tripes et une musique qui flirte avec les racines du rock 70’ tout en la transposant dans notre nouveau siècle ; un album qui tend à devenir culte.

14) Monkey 3 – Astra Symmetry

En poursuivant leur quête de la sainte mélodie, les suisses jouent l’accalmie mais restent, encore et probablement pour toujours, capables d’enchanter sur quelques notes de leur space rock astral et planant. Bon voyage.

15) Dot Legacy – To The Others

Débordant de créativité et d’énergie, le quatuor parisien matérialise sur son second disque ce qui fonctionne si bien pour leurs prestations scéniques. Effort d’autant plus remarquable que les compos, complètement barrées, ne manquent pas de maturité. Le meilleur des deux mondes, en quelque sorte.

 

Pour tout dire, l’an dernier 60 albums avaient été cités par nos chroniqueurs, et cette année c’est 100 albums au total qui ont retenu leurs votes ! Aux portes du classement (dit autrement : “il s’en est fallu de très peu”…), des albums de grande classe qui méritent eux aussi d’être entendus : Gozu “Revival”, Svvamp “Svvamp”, Los Disidentes Del Sucio Motel “Human Collapse”, Causa Sui “Return to Sky”, King Buffalo “Orion”, The Texas Chainsaw Dust Lovers “Me And The Devil”, Salem’s Pot “Pronounce This”, Khemmis “Hunted”, Black Rainbows “Stellar Prophecy”, Elephant Tree “Elephant Tree”, The Lumberjack Feedback “Blackened Visions”, etc…

Et c’est parti pour 2017 !

La rentrée 2016 des Stoned Gatherings

Après une courte trêve qui nous a semblé durer une éternité, les Stoned Gatherings font leur retour sur Paris. Au sommaire de cette orgie sonore, des groupes ayant marqué l’année 2015, des come-back, et d’autres surprises.

Comme il serait idiot de rater tout ça, on a voulu vous faire un rapide récapitulatif (les dates parisiennes sont toutes à Glazart) :

  • Le 26 février 2016 : Sasquatch, poids lourd et classique de la scène stoner + Saviours, heavy burné from USA + Death Alley, première date parisienne pour les gueulards d’Amsterdam. Une date qui réunit des groupes taillés pour la scène et qui promet d’envoyer un joli bordel !
  • Le 15 mars 2016 : Les rednecks de Nashville Pussy et leur heavy blues trempé dans la graisse + Peter Pan Speedrock, groupe hollandais qui se sépare cette année + autre(s) groupe(s) à annoncer. Beaucoup de rock’n’roll en prévision donc.
  • Le 4 avril 2016 : Brothers Of The Sonic Cloth, groupe de Tad Doyle, figure emblématique du mouvement grunge 90’s + Behold ! The Monolith, savant mélange de thrash et doom pour un résultat fracassant + CHRCH, du doom sombre et glaçant comme une nuit d’hiver. Amateur de rythme lent et lourd, ne rater pas cette soirée.

Au gré des soirées dans les salles obscures parisiennes, les Stoned Gatherings ont aussi laissé derrière eux une progéniture qui vient compléter à merveille cette grande famille de la bûche.
Au registre des naissances, on trouve :

  • Les Blackened Gatherings, le 28 février 2016 : Hooded Menace et son death/doom des cavernes + les doomeux suédois de Saturnalia Temple + les nancéiens de Wheelfall, entre sludge et post-metal + Au-dessus, groupe lituanien au post-black metal particulièrement poignant + autre(s) groupe(s) à annoncer
  • Les Psyched Gatherings, le 24 avril 2016 : Bang, papas du rock pour un passage exclusif en France + Ecstatic Vision, pour un hard trip psychédélique + Goatess, rois du stoner barré + Domadora, groupe passé maître en jams enflammés + autre(s) groupe(s) à annoncer
  • Les Doomed Gatherings, les 14, 15 et 16 mai 2016, évoqués dans la précédente news (lien ici) et dont l’affiche (Toner Low, Monolord, Egypt, etc…) n’est pas encore complète.

Et comme il serait injuste de laisser aux parisiens le monopole du gras, les Stoned Orgies (https://www.facebook.com/stoned.orgies ) s’occupent de répandre la sainte parole sur la région nantaise, avec les dates suivantes :

  • Le 27 février 2016 : Sasquatch + Saviours + Death Alley
  • Le 5 avril 2016 : Brothers Of The Sonic Cloth + Behold ! The Monolith + CHRCH
  • Le 22 avril 2016 : Ecstatic Vision + Domadora

Autre initiative relevant de la décentralisation des services, l’exportation de bûches trouve une première exploitation en terres nordistes, avec cette date “expérimentale” montée à Douai (59) :

  • Le 18 Mars 2016 : Karma To Burn + Glowsun + Sons Of Morpheus (Péniche Asso Spits)

Toutes les infos (événements facebook, liens pré-ventes, etc…) : https://www.facebook.com/stoned.gatherings

 

12377544_893306740783667_8397104609871864959_o

Earthless, les dates françaises du joli mois de Mai

Earthless et la Gaule c’est pour fin mai à l’occasion de leur Europe Tour 2015. Les ricains viendront mettre en orbite leurs jams cosmiques lors de deux dates chez nous et il serait ballot de rater le coche.

Le 28 mai, tout d’abord, Crumble Fight, les fait venir sur Nantes au Ferrailleur pour une soirée tout en guirlande de notes, soutenus par Domadora, histoire de ne pas gâter l’affaire…

 

11081107_682862465157644_5992792470290372331_n

 

Puis le 29 mai à Lyon où Goliath et Merci Bonsoir, les feront jouer à L’Epicerie Moderne en compagnie de Sunder (nouveau projet des anciens The Socks). Là encore, une affiche cohérente qu’il serait criminel de louper.

 

11020486_773370282778556_8666783102780461881_n

 

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire…

 

STEAK en tournée française avec DOMADORA et CRYSTAL HEAD

Les “vraies” tournées françaises sont rares, alors quand un groupe comme Steak décide de nous accorder un tel crédit, sous le patronage de Dead Pig Entertainment qui plus est, et avec un excellent groupe français pour les accompagner, on se doit d’être au rendez-vous.

On espère donc que vous bougerez vos fesses pour faire honneur à ces dates, qui réunissent trois groupes de haute volée. Aucun risque de passer une mauvaise soirée !

Steak (Londres – UK) :

Plus la peine de présenter Steak aujourd’hui tant le combo anglais constitue une des valeurs montantes de la scène stoner internationale grace à des prestations scéniques saignantes et une influence puisée au fin fond du désert californien. Leur dernier album “Slab City” est toujours dans les bacs et leurs venues en France sont trop rares pour les manquer sur cette mini-tournée.

Domadora (Paris – France)

D’inspiration psychédélique, la musique de Domadora s’oriente plus vers les très longues jams sessiosn. En l’espace de 2 ans, le groupe s’est fait un nom avec un premier album excellent (Tibetan Monk – chronique dans nos pages) et des prestations scéniques mémorables. Après avoir ouvert pour le Fatso Jetson / Yawning Man en février dernier, et actuellement en phase de préparation d’un second opus, il ne faut surtout pas rater cette mini tournée du trio parisien.

Crystal Head (Londres – UK) :

Puisant leurs références dans les sixties (des Rolling Stones au Who), Crystal Head n’hésite pas à inclure dans sa musique des éléments rocks stoner et alternatifs (QOTSA). Après avoir ouvert pour Nebula (sous le nom de Magna Saga – chronique dans nos pages) les anglais ont accouchés d’un premier album en 2013 et débarque en France pour la première fois aujourd’hui.

 

Les dates :

8 avril : Lille – Le Biplan

9 avril : Lorient – Le Galion

10 avril : Bordeaux – Heretic Club

11 avril : Clermont-Ferrand – Le Sprint Bar

12 avril : Nice – Le Volume

13 avril : Tignes (uniquement Steak sur cette date)

steak

Crumblefest les 16 et 17 mai

Nos copains de l’asso Crumble Fight continuent leur excellent boulot au coeur du Grand Ouest, et fêtent leurs déjà 2 ans d’existence en organisant les 16 et 17 mai un petit festival qui leur ressemble, en réunissant des genres musicaux qu’ils apprécient, et qui devraient plaire aux Desert-Rockers que vous êtes : Rock-psychédélique, Blues-rock, Stoner, Post-metal, Doom/Sludge, Noise, Surf-rock, Musiques électroniques, et Jazz-rock !

100% indépendant et alternatif, le festival aura lieu au Zinor à Montaigu, avec au programme 16 groupes sur deux jours et deux scènes (intérieure/extérieure), pour 20 petits euros.

Voici donc le programme :

Vendredi 16 mai :
  • Igorrr Live Band (Breakcore baroque, Clermont Ferrand)
  • Dirge (Post-metal, Paris)
  • Obscure Sphinx (Post-hardcore, Pologne)
  • Arno de Cea & the Clockwork Wizards (Surf heroes, Bordeaux)
  • Snailking (Doom/Sludge, Suède)
  • The Irradiates (Surf-rock, Besançon)
  • Goudron (Noise Core/Stoner, Nantes)

Samedi 17 mai :

  • The K. (Noise-rock/Punk, Belgique)
  • The Grand Astoria (Stoner-psychédélique, Russie)
  • Cheap Wine (Blues-rock 60/70’s, Creil)
  • Chromb (Jazz-movie-rock, Lyon)
  • Mamont (Stoner 70’s/Hard-rock, Suède)
  • Libido Fuzz (Garage 60/70’s, Bordeaux)
  • Mud Walk (Blues-rock 60/70’s, Suède)
  • Domadora (Jam psychédélique, Paris)
  • Machete (Post-hardcore/Punk, Montaigu)
Toutes les infos détaillées sont sur :

www.crumblefest.com

Lieu :
Le Zinor – Rue du Moulin Gros / 85600 Montaigu
(Montaigu c’est à 25min de Nantes/La Roche-sur-Yon/Cholet, 1h10 d’Angers, 1h30 de La Rochelle, 1h40 de Rennes/Vannes, 2h20 de Poitiers/Le Mans/Laval/Tours, 2h40 de Saint-Brieuc)

Bar, restauration, camping, bonheur sur place.

crumblefest2014 (2)

1 commentaire
  • vince (5 mai 2014 à 7 h 30 min)

    Merci les gars pour le coup de pouce!!

Stone Rising Festival – 18 & 19 avril 2014

Point de long discours, on vient d’apprendre la composition de la très belle affiche de la seconde édition du STONE RISING FESTIVAL, qui se déroulera les 18 & 19 Avril 2014 au Clacson (Oullins, 69).

Vendredi 18 Avril :
• Blues Pills (SWE)
• Domadora (FR)
• Dätcha Mandala (FR)
• The squared circle (FR)
Samedi 19 Avril :
• Radio Moscow (USA)
• Brutus (NOR)
• The Socks (FR)
• Aqua Nebula Oscillator (FR)
• Horta (FR)

La billetterie sera ouverte ce vendredi, vous aurez toutes les infos sur le site du festival : http://www.stonerisingfestival.com/

Se connecter