HELLFEST 2019 – La prog de la Valley !

Hellfest Open Air Festival 2019 avec sous la Valley :
Fu Manchu, Uncle Acid and the deadbeats, Graveyard, The Obsessed , Cult of Luna, envy , All Them Witches, MY SLEEPING KARMA, MANTAR, The Ocean , Philip H. Anselmo & the Illegals, Yob, Radio Moscow, Conan, Valley of the Sun, The Necromancers, SUMAC, Cave In, Will Haven, Fiend, Coilguns, Emma Ruth Rundle, MESSA, GOLD, DDENT.
… et 2 groupes qui seront annoncés plus tard !

 

Mantar, Conan, My Sleeping Karma, Colour Haze… Garmonbozia régale l’Hexagone

Dans les jours qui vont suivre, Garmonbozia va frapper la France avec plein de soirées qui s’annoncent déjà mémorables. Si la plupart auront lieu à Paris, les autres villes auront elles aussi droit à leur dose de décibels.

  • Enfin, le duo déchainé que chacun doit avoir vu au moins une fois dans sa vie en live sinon il a raté sa vie, Mantar, et Deathrite, groupe allemand de death/grindcore.

 

Le Top Albums 2016 de Desert-Rock

top2016

C’est un peu devenu la rengaine de répéter chaque année “ouh la la, qu’il fut difficile de choisir les 15 lauréats de l’année”… Ben purtant c’est vrai, en fait. Pour tout dire, autant Mantar a quasiment fait l’unanimité au sein de notre rédaction en 2016, autant les suivants du classement sont pour la plupart dans un mouchoir de poche. Signe d’une année où les albums de haut niveau se sont enchaînés, sans qu’aucun groupe n’ait “écrasé la concurrence” comme ce fut le cas certaines années précédentes.

Mais foin de bla-bla, voici donc le TOP 15 (oui, 15, car 10 c’était trop juste…) :

1) Mantar – Ode To The Flame

La structure bicéphale du nord de l’Allemagne explose nos attentes avec cette seconde production dévastatrice, qui mixe des styles plutôt underground (doom, crust, stoner, metal, etc.). Bénéficiant désormais du support d’un major et omniprésent sur scène depuis ses récents débuts, Mantar n’avait pas besoin d’atteindre l’âge de la maturité pour s’imposer comme fer de lance du côté obscur de notre univers avec la quintessence de violence qu’est Ode To The Flame.

2) Cough – Still They Pray

Still They Pray mélange des morceaux plongeant dans un calme en apesanteur et d’autres bien plus plombants qui nous font rapidement redescendre sur Terre par leur violence et leur noirceur. Un album entre le morbide et le sublime.

3) Sunnata – Zorya

Ecouter Zorya est la garantie de partir pour un voyage onirique aux ambiances multiples, où l’auditeur n’a jamais le temps de se reposer. Zorya frappe fort et par la même occasion, fait rentrer Sunnata dans la cour des grands.

4) Mars Red Sky – APEX III (Praise for the Burning Soul)

Les Bordelais développent album après album leur son si personnel et envoûtant. Par étonnant de retrouver le fer de lance de la scène française dans ce classement tant Apex III place la barre encore très haut.

5) Fatso Jetson – Idle Hands

Les parrains du desert rock n’ont rien perdu de leur talent et de leur inspiration. Ils sortent un album dans la continuité de leur production (comprendre : barré et original), ne jouent pas la facilité, et ce faisant, confortent leur place “à part”. Après plus de vingt ans de carrière, et en injectant toujours un peu de sang neuf, le groupe est toujours pertinent. Un très grand Fatso Jetson.

6) Domadora – The Violent Mystical Sukuma

L’un des groupes français les plus intéressants et les plus rares (sur scène et sur album) transforme son essai avec un second album toujours hybride, sur le fil entre jam et compos. En jouant sur ses points forts, Domadora livre un disque sincère et attachant.

7) Witchcraft – Nucleus

Élan de fraîcheur pour un groupe qui avait déjà beaucoup apporté en terme d’originalité, Witchcraft a su continuer à se surpasser en dépassant de nouvelles frontières musicales : lourdeur simple et efficace mêlée à des mélodies et des arrangements décapants. Un album vivant et intelligent.

8) Blaak Heat – Shifting Mirrors

L’album des franco-américains est d’une telle richesse musicale et d’une telle rigueur rythmique qu’il est normal de le retrouver dans le top de cette année. Se priver de leur orientale mentalisante musique serait une erreur.

9) Inter Arma – Paradise Gallows

Creusant un peu plus le sillon d’un heavy/doom épique, Inter Arma nous offre avec Paradise Gallows un voyage aussi sublime que terrifiant le long d’un fleuve de tourments.

10) Duel – Fears Of The Dead

Excellente surprise venue du label Heavy Psych Sounds, Duel reprend le flambeau là ou Thin Lizzy l’avait l’abandonné. Guitares galopantes, tubes à gogo, groove délicieux, le feel good album par définition.

11) Wo Fat – Midnight Cometh

Les patrons du gras game. Six albums déjà où la qualité ne décroît jamais. Du riffing monstrueux soutenu par un son de porco-rosso, on est typiquement dans de la boucherie de qualité, de celle qu’on aime à recommander à ses amis amateurs de charcutaille.

12) Greenleaf – Rise Above The Meadow

Désormais plus qu’installé dans le paysage, les Suédois prouvent qu’il est encore possible en 2016 de publier un album de pur stoner rock en étant pertinent et inspiré. Bravo.

13) 1000 Mods – Repeated Explosure To…

En seulement trois albums, 1000mods est devenu un groupe incontournable et nous offre un bijou musical qui rime avec authenticité et originalité pure. De la grosse lourdeur qui vous prend aux tripes et une musique qui flirte avec les racines du rock 70’ tout en la transposant dans notre nouveau siècle ; un album qui tend à devenir culte.

14) Monkey 3 – Astra Symmetry

En poursuivant leur quête de la sainte mélodie, les suisses jouent l’accalmie mais restent, encore et probablement pour toujours, capables d’enchanter sur quelques notes de leur space rock astral et planant. Bon voyage.

15) Dot Legacy – To The Others

Débordant de créativité et d’énergie, le quatuor parisien matérialise sur son second disque ce qui fonctionne si bien pour leurs prestations scéniques. Effort d’autant plus remarquable que les compos, complètement barrées, ne manquent pas de maturité. Le meilleur des deux mondes, en quelque sorte.

 

Pour tout dire, l’an dernier 60 albums avaient été cités par nos chroniqueurs, et cette année c’est 100 albums au total qui ont retenu leurs votes ! Aux portes du classement (dit autrement : “il s’en est fallu de très peu”…), des albums de grande classe qui méritent eux aussi d’être entendus : Gozu “Revival”, Svvamp “Svvamp”, Los Disidentes Del Sucio Motel “Human Collapse”, Causa Sui “Return to Sky”, King Buffalo “Orion”, The Texas Chainsaw Dust Lovers “Me And The Devil”, Salem’s Pot “Pronounce This”, Khemmis “Hunted”, Black Rainbows “Stellar Prophecy”, Elephant Tree “Elephant Tree”, The Lumberjack Feedback “Blackened Visions”, etc…

Et c’est parti pour 2017 !

Vidéo live Hellfest 2016 : MANTAR “Cult Witness”

Exclu Vidéo : MANTAR​ au Hellfest 2016 fait partie de ces groupes qui ont fait l’unanimité cette année : un petit aperçu de la puissance live du duo, avec ce classique “Cult Witness”.

 

 


 

 
 

DOOMED GATHERINGS : l’affiche fait déjà saliver

On vous a déjà fait part des premières annonces de groupes qui viendront martyriser les tympans sensibles lors des prochains DOOMED GATHERINGS (les 14, 15 et 16 mai à Paris), à savoir TONER LOW (un concert par jour, où ils joueront chacun de leurs albums en intégralité), DEMONIC DEATH JUDGE, EGYPT et BATHSHEBA.

Cette semaine, de nouveaux noms ont été ajoutés à la liste :

  • MONOLORD qui peut à peu se positionnent en nouvelle référence du doom
  • MANTAR le furieux duo allemand qui a déjà mis d’accord à peu près tous ceux qui les ont vus sur une scène
  • les doom metalleux anglais de HANG THE BASTARD
  • les parisiens de CHAOS E.T. SEXUAL, qui proposent une sorte de doom “hybride” qui devrait faire parler de lui

Et il reste encore 12 groupes à annoncer qui vont venir compléter cette liste déja bien excitante !

Les billets “early birds” se sont évidemment arrachés, il n’y en a plus, mais il reste des pass 3 jours, 55€ (dispos ici : weezevent.com/doomed-gatherings). Ca fait 2.75€ par groupe, et oui.

On vous rappelle que pour être au courant des dernières infos, vous avez la page facebook dédiée (https://www.facebook.com/doomed.gatherings) et la page de l’événement (https://www.facebook.com/events/1717007591852526/).

Et évidemment on essaye de vous tenir au courant…

12593981_1724366494441857_7395551127370548142_o

Se connecter