Brant Bjork – Jalamanta


Brant Bjork - Jalamanta

Pour ceux qui l’auraient oublié, BRANT BJORK a été batteur de KYUSS avant de devenir celui de FU MANCHU. Un homme orchestre du désert terriblement efficace en concert. Et voilà qu’il nous pond douze titres somptueux qui sentent le soleil et le sable chaud. Mais pas la sueur pour une fois (alors qu’il y aurait matière comme on le verra plus loin). Pas de heavy rock caterpillarisant ici. Des boucles de riffs qui tournent sur elles-mêmes comme un serpent à sonnettes qui, après que le soleil ait fini de griller les pierres, en choisit une sous laquelle se lover pour profiter de la chaleur qu’elle aura emmagasiné. Plutôt agréable comme sensation quand on est un serpent à sonnettes du wild west paraît-il. Autant que l’est cet album sur lequel notre talentueux ami se la joue solo : batterie, basse, percussion, chant et composition, allant même jusqu’à réaliser les illustrations et les photos du cd. Loin d’être serpent, il se révèle pieuvre. Transmutation extraordinaire. Dans un esprit assez proche de certains titres distillés sur les Desert Sessions, voire d’EARTHLINGS, Jalamanta nous offre ici un intermède relaxant et chaleureux entre deux déluges de guitares. Ça fait du bien aussi.

Note des visiteurs
   (9/10 - 1 vote)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter