Mythic Sunship – Wildfire


Après plusieurs années passées sur le label El Paraiso de leurs compatriotes Causa Sui, Tee Pee Records a eu le bon goût de signer ce groupe danois, qui officie dans le vivace milieu underground du psych rock expérimental, depuis leurs débuts il y a plus de 10 ans. C’est déjà leur sixième album, figurez-vous, et si vous aimez Mythic Sunship, vous ne devriez être ni surpris… ni déçu !

Mais si vous ne connaissez pas, mieux vaut vous prévenir… ce disque est un joyeux bordel, du début à la fin. Mythic Sunship est un groupe de psych rock largement porté sur l’impro, 100% instrumental, qui vient piocher dans des plans jazz notamment son sens de l’équilibrisme rythmique en particulier. Un équilibre souvent bien précaire, avec un sens de la musicalité qui ne conviendra pas à tout le monde… Difficile de mieux l’incarner que par ce tellement bien nommé titre introductif « Maelstrom », fourre-tout instrumental où s’esbaudissent soli de guitares orgasmiques, rythmique psych rock / kraut, effusions de cuivres… Clairement il y a du Ecstatic Vision sur ce morceau, qui utilisent aussi la trompette pour joyeusement faire dissoner leurs compos les plus foutraques… « Maelstrom », donc, qui déroule des tourbillons de psych rock enivrants, avant d’enquiller quelques breaks approximatifs et plans sans queue ni tête plus proches de jams mal maîtrisées jusqu’à la fin du morceau. Alors oui, dit comme ça, ça fait pas forcément super envie. Sauf que derrière, on retrouve des morceaux avec un peu plus de « repères », à l’image de ce « Olympia » qui déroule une sorte de jam psych rock autour d’un lick de guitare bien catchy, décliné à l’envie sur plus de onze minutes avec une belle efficacité cette fois. « Landfall » introduit une touche orientale à la palette du quintette, touche orientale bien présente aussi dans « Redwood Grove ». Ça se termine sur le cinquième morceau, un orgiaque « Going Up », entre jam rock électrique solide et plans déstructurés étirés en longueur, en se frottant parfois à des plans de gigue celtique, en usant de cuivres en fond pour appuyer les passages les plus chaotiques… Oui, tout ça !

Mythic Sunship ne s’est donc toujours pas décidé à faire les choses comme tout le monde, et même parmi les groupes de psych rock les plus barrés, se démarque par une certaine vision de la musique, plus proche du chaos organisé, toujours sur la brèche. Wildfire s’inscrit dans la continuité des productions précédentes des danois : c’est dans son imperfection que se glisse l’excitation du propos musical, cette fébrile incertitude qui génère une bonne part de l’intérêt de toute musique largement basée sur l’improvisation.

Note de Desert-Rock
   (7.5/10)

Note des visiteurs
   (9/10 - 2 votes)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter