Stone From The Sky – Break a Leg


C’est en 2017 que Stone From the Sky m’est venu aux oreilles et m’a marqué par son inventivité au travers de son morceau ” Inside The Dalek “. Sans s’y arrêter on pourrait croire à la première audition à un groupe de Psych Allemand, pourtant ce trio instrumental vient du Mans et sait y faire pour plonger son auditeur dans un univers psychédélique dense et fort en émotions qui avait déjà convaincu notre rédaction. Cette année les Sarthois reviennent avec un nouvel album et un plein d’expériences scéniques. Ils signent cette fois leur plaque chez More Fuzz Records sous le titre Break a Leg.

L’album débute sous des auspices gavés au peyotl. On imagine au détour d’une route l’envol d’un hibou au milieu d’un pays sauvage encore nimbé de brouillard. L’ambiance rappelle la force d’un Samsara Blues Experiment, ou celle d’un My Sleeping Karma. Stone From The Sky livre une musique apaisante et propice à l’introspection avec ou sans psychotropes.

Ambiance orientalisante sur “Vena Cava” équilibre parfait des basses et des médiums qui donne toute sa profondeur au morceau. “Therapsida” montre d’ailleurs à quel point le trio sait s’équilibrer avec une introduction qui monte crescendo basse puis batterie puis guitare. Chaque instrument est une pièce d’un vaste puzzle qui vole en éclat à grand renfort de pédalier puis se reconstitue de lui-même sans cesse tout au long des 9 minutes de la piste. La structure laissant parfois penser à celle d’un Mother Engine

La longueur des morceaux est notable avec trois pistes de plus de 9 minutes et rien en dessous de 4. Pour autant l’agencement se fait toujours bien et je ne suis jamais arrivé à me dire que la suite serait la bienvenue. Stone From The Sky raconte bien les histoires et sait tenir son auditoire en haleine.

L’histoire qui s’y raconte colle bien au titre “Animal”, une composition qui sent le fauve et libère les instincts primaires du groupe. Un morceau brut inséré assez violemment dans l’album d’ailleurs, ce qui est un peu dommage, la transition avec “Atomic Valley” laissant voir les coutures, mais rassurez-vous ce n’est qu’un détail. Les breaks puissants et justes du batteur surviennent sur ce titre comme une évidence et les trois s’associent une fois de plus parfaitement pour garantir une ambiance pleine et profonde.

Le mix laisse parfois place à quelques légers désordres, ne gommant pas le souffle des amplis sur la piste finale, “Rataxès”, mais qu’importe, on oublie de nouveau très vite l’incident pour se confronter au roi des Rhinocéros qui vient de sa marche pesante faire trembler le sol et faire vibrer l’âme. Il s’agit à mon sens du meilleur titre de l’album, il navigue entre Rock Psych et Post-Rock, entrant dans une catégorie indéfinissable que j’affectionne particulièrement. “Rataxès” est un titre tout en gravité et en lourdeur émotionnelle il donne berce l’auditeur et l’emporte sur son dos, ce morceau est tout simplement beau et on ne lira plus jamais Babar de la même façon.

Stone From The Sky livre avec Break a Leg un album complet et immersif où ne pointe jamais la lassitude. Il faut avouer le talent du trio et admettre que cette seconde galette est jouissive. Un album à recommander, à faire tourner et à partager. Pas la peine de le porter au pinacle, il se place haut de lui-même tout en restant accessible.

Pour en écouter un bout, leurs compositions sont disponibles ici.

Note de Desert-Rock
   (8,5/10)

Note des visiteurs
   (7.75/10 - 4 votes)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter