7 Weeks, 20 mars 2010, Théatre Barbey, Bordeaux, France

Etrange affiche que ce concert des funk-metalleux ricains de Infectious Grooves, qui s’adjoignent les services de nos frenchies adorés 7 Weeks en 1ère partie. En réalité, le quatuor a été greffé (avec bonheur) à quelques dates de cette tournée française Infectious Grooves / Suicidal Tendencies (plus logique dans le cas de ce dernier). Excellente occasion en tout cas de faire connaître ce groupe qu’on adore à un plus grand public.


Factuellement, la salle est bien blindée quand le groupe monte sur scène, sur une intro un peu ratée (la bande son s’arrête net, les micros ne marchent pas…). Mais tout rentre dans l’ordre, et très vite les riffs commencent à débouler. Finalement, le son est excellent, alors que l’on pouvait craindre le pire. Le public qui n’était pas préparé à ce gros stoner bien heavy réagit fort bien aux titres du groupe. Notons d’ailleurs que 7 Weeks assure franchement : le groupe tient très bien la scène, avec fougue et professionnalisme. On sent les musiciens à l’aise : tandis que Jérémy assure la rythmique derrière son kit sans faiblir, Philippe à la gratte tombe les riffs et les soli de manière implacable, assez calme. De leur côté, Julien joue ses lignes de basse en assurant bien les vocaux, sans jamais oublier de s’adresser régulièrement au public, et Florian est à l’aise sur les autres parties de gratte, avec plus d’attitude encore que ses camarades, n’hésitant pas à haranguer le public et enchaîner les poses de guitar hero.
Super attitude, bon son, et qualités musicales évidentes, pendant quasiment une heure 7 Weeks égrène son répertoire sans temps mort, avec des titres également efficaces, et gagne de nombreux fans durant cet exercice. Ca donne furieusement envie de les revoir à nouveau, le plus vite possible.

Laurent

Laisser un commentaire

  

  

  


Se connecter