Desertfest Berlin 2020 : les 10 groupes à ne pas manquer

La fête du riff à Berlin constitue pour nous un pèlerinage annuel incontournable et on croise les doigts pour qu’une saleté de virus à base de binouze prisée des hipsters ne nous gâchera pas la teuf ! Ayant savamment pris quelques distances avec le style originel au niveau de la programmation, depuis quelques années déjà, l’événement s’ouvre à un public plus éclectique et permet aux inconditionnels de groupes formatés de se frotter à des sensations nouvelles. L’équilibre stoner originel et styles connexes est dosé dans les mêmes proportions que l’an passé et, si le son demeure aussi qualitatif, le public aussi réceptif et les groupes aussi incisifs, on va se taper trois jours de rêve sur les rives de la Spree.

Parmi la foule de trucs hyper afriolants à voir cette année, mes 10 priorités seront :

10 / Spirit Adrift :
Le goût douteux dont fait preuve ce combo de heavy metal pour choisir l’artwork de ses pochettes lui vaut toute ma sympathie et je suis attisé par la curiosité vu que je ne les ai jamais vu se démener sur scène. Je serai naturellement dans la fosse pour hocher du chef et taper du pied vu le style aussi accessible qu’efficace que pratique cette bande de rockers d’un autre temps. Les plans épiques alliés à une rythmique énorme devrait par ailleurs rameuter du poil dans les premiers rangs et, même si le prix de l’innovation ne leur sera pas décerné, ils devraient se foutre dans la poche plus d’un Germain friand de ce son – très – daté.

 

9 / Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs :
D’abords il y a le blaze du groupe qui ne peut qu’augurer la subtilité toute en finesse. Ensuite, il y a les plans barrés de ces Britanniques qui lorgnent vers l’urgence punk scotchée sur du gros riff bien heavy qui fleurent bon le revival de la NWOBHM. Finalement il y a la démarche nihiliste de ces quatre garçons dans le brouillard de Newcastle qui ne peut être qu’une claque scénique s’ils ont la bonne idée de nous envoyer « Reducer » l’extraordinaire premier extrait de leur nouveau long format : « Viscerals » qui rejoindra les gondoles de la grande distribution sous peu.

 

8 / Big Business :
ô joie, ces grands malades sont de retour dans les parages et je vais pouvoir m’abrutir sous les coups de boutoir assenés par ces trublions qui évoluent dans le sillage des mythiques Melvins. Grosses pointures d’un genre secoué, mais abordable, ces virtuoses ne croisant pas souvent ma route, je me réjouis d’avance de me frotter à ces vétérans à la discographie impressionnante. La formation a vu se succédé une myriade d’acteurs de la scène indépendante au cours des années pour collaborer à ses projets fous et c’est l’excitation qui m’envahit à la simple pensée de retrouver ces grands malades.

 

7 / Corrosion Of Conformity :
Je vois vos regards perplexes à l’évocation de ce nom dans ma liste des trucs à ne pas louper vu l’omniprésence récente des Américains dans nos contrées ces derniers temps (dans des salles à capacité très variables qui interpellent). N’empêche que plus de trente piges après sa naissance, la bande à Pepper Keenan demeure une sensation énorme sur scène vu la bouteille des lascars et leur bonne inspiration à piocher dans toute leur discographie des brûlots à nous coller dans les oreilles. Cure de jouvence en vue pour les vieux de l’assistance (et croyez-moi il y en a une tripotée qui fréquentent ce festoche et je ne vise personne rassurez-vous).

 

6 / Amenra :
Les Belges n’ont pas grand-chose de stoner dans l’absolu et franchement je m’en tamponne pas mal. Ces gars ont créé une dynamique prodigieuse autour de leur Church Of Ra et ils déploient un spectacle phénoménal lors de leurs prestations scéniques. Glaciaux et organiques leurs concerts confinent au rassemblent de dévots ovationnant la noirceur. N’en déplaise aux porteurs de vestes à franges et futals à pates d’éléphants découpés dans des tapisseries est-allemandes des années septante : ça va faire putain de bien de quitter le fuzz pour s’abrutir durant ces trois jours.

 

5 / Orange Goblin :
Les roastbeefs c’est carrément le risque zéro niveau programmation dans un festival stoner voire même dans un festival tout court (leur prestation au Sylak il y a quelques années devant un parterre de néophytes me l’avait confirmé). Vus et revus à maintes reprises, la troupe du géant Ben Ward a toujours foutu le boulet qu’importe le lieu ou l’heure de leur prestation. Même si niveau surprise ou découverte je vais passer mon chemin, vous pouvez compter sur ma pomme pour prendre un sacré plaisir lors de cet énième set d’Orange Goblin auquel j’aurai le plaisir d’assister car une chose est sûre : ils ne m’ont jamais déçu !

 

4/ The Vintage Caravan :
Je n’ai jamais été fan de ce groupe islandais et ne le serai sans doute jamais. Jadis, ces gamins m’ont fait un putain de plaisir lors de plusieurs shows improbables auxquels j’ai eu le plaisir d’assister. Si leur musique me laisse presque de marbre, l’intensité de leurs shows a à tous les coups fonctionné auprès de ma personne. Ils investissent la scène ainsi que ses alentours proches avec une telle énergie, qu’il serait juste totalement crétin de ne pas radiner sa tronche pour assister à leur concert berlinois d’autant plus qu’en vieillissant (ça n’arrive pas qu’aux autres), ils ont choppé une sacrée maîtrise de leur art sans se distancer de la furie qui les habite sur scène.

 

3 / Witchcraft :
Les stars de la Scandinavie se pointent à Berlin et je me rappelle qu’il y a une poignée d’années ils avaient déclaré forfait lors de ce festival pour une bonne raison dont je ne me souviens plus et avaient été remplacés par Troubled Horse. C’est assez touchant de constater qu’ils ont réussi à durer et seront de retour dans la capitale allemande tant j’avais l’impression que cette formation était confidentielle. Pour me remettre de ma frustration de la deuxième édition de ce festival – selon mes souvenirs – je remuerai deux fois plus de la nuque et vous invite à me rejoindre car Witchcraft en live c’est tout bonnement excellent !

 

2 / Masters Of Reality :
Icône de notre genre de prédilection, la formation de Chris Goss est un mythe et j’interdis formellement de lui opposer le moindre reproche. Son frontman a fait l’histoire du mouvement qui fait que vous me lisez aujourd’hui devant ou derrière la console ; il a participé aux projets les plus enthousiasmant du stoner du temps des fêtes autour des générateurs et les quidams qui seront surpris à l’extérieur de la salle durant ce show seront flagellés, lapidés puis pendus sur le pont du bateau qui abritait la seconde scène l’an dernier. Vous voilà tous avertis : je compte sur votre présence en force pour un groupe dont la discographie est des plus excitante !

 

1 / Lowrider :
Autre icône de notre genre de prédilection, la formation suédoise est aussi un mythe ! A la fois follement excitants et incroyablement fainéants discographiquement parlant, les Scandinaves ont commis jadis des pépites incroyables puis : plus rien ! Nada ! Que dalle ! Ils nous ont toutefois gratifié de performances live nous faisant humidifier nos calbutes durant cette période de disette question production. A chaque fois je me suis pris une claque énorme et à chaque fois il aura fallu du temps pour voir disparaître le sourire niais que j’arborais bêtement aux sorties d’un de leurs sets. Au début de l’année 2020, Lowrider a sorti Le Disque De l’Année et personne ne pourra se glisser à sa hauteur. L’équation est simple : mythe du stoner * bêtes de scène * disque de la décennie = tu loupes le concert, t’as raté ta vie !

 


 

Bonus : Brant Bjork alias Mr Cool sera de nouveau de la partie tout comme les Hellènes de 1000Mods aussi ; les Norvégiens de Motorpsycho interpréteront un show exclusif de 90 minutes à cette occasion !

 

Si vous voulez en savoir un peu plus, allez faire un tour sur le site https://www.desertfest.de et surtout allez régulièrement consulter la page Facebook de cette manifestation hautement culturelle: https://fr-fr.facebook.com/DesertfestBerlin/

 

Motocultor 2020 : les 10 groupes à ne pas manquer…

Une année de plus se profile à l’horizon pour la grand-messe Metôôôl sur quatre jours (13/14/15/16) d’août en terre Bretonne. Le Motocultor a révélé depuis quelques temps la majeure partie de sa programmation, l’occasion pour nous de faire le tour du propriétaire avec l’œil (ou plutôt l’esgourde) du fan de stoner éclectique et tout terrain.

 


Dans la catégorie Stoner de bon aloi:

 

Red Fang

Malgré une actualité un peu en berne, on serait plutôt du genre à courir pour aller honorer les potaches tenants du titre. Un concert de Red Fang, ça ne se refuse pas et les américains devraient allumer le pit sans prendre de gros risques.

 

Orange Goblin

Le géant Ben Ward et sa troupe reviennent fouler les terres françaises dans leur vingt cinquième année d’existence, en voilà une bonne nouvelle ! Rien qu’un groupe comme celui-là mérite bien un billet pour le salon de la motoculture métal

 

Valley Of The Sun

Ils avaient démonté la tente Valley l’an passé au Hellfest. Valley of The Sun vieillit bien et prend en épaisseur, et cette année ils viendront remettre le couvert et nous prouver qu’ils en ont sous le pied!

 


Nominés au meilleur second rôle:

 

Abrahma

Pour qui est habitué de Desert-Rock rien d’étonnant de voir arriver la formation parisienne dans les meilleurs seconds rôles. Avec un début de carrière tout en heavy et en psyche pleinement dans notre ligne éditoriale, nous avions un peu pris nos distances avec la sortie du plus metal (et néanmoins superbe) In Time for the Last Rays of Light. Mais soyons clair, Abrahma a changé, mais pour autant cela reste une valeur sûre, une vraie!

 

Amenra

Voilà un groupe qui régulièrement alimente les critiques de bon nombre de nos chroniqueurs en interne, mais l’univers sombre du groupe et l’introspection qu’il provoque en live pourraientt trouver quelque grâce à nos oreilles le temps d’un live. (Une fois encore)

 

Cult Of Luna

Encore un post-quelque chose qui fait se bouger les foules. Lors de cette édition 2020 il va pouvoir défendre la noirceur de son album encore frais de la fin de l’an passé et faire peser les têtes vers les chaussures dans un beau mouvement collectif.

 

Caspian

Moins bruyant que les deux dernier sus cités, Caspian pourrait être une excellente surprise lors de ce Motocultor, surtout si les américains se gréent d’un saxophone qui pourrait apporter quelques touches floydiennes au set!

 


Enveloppe des sélections confidentielles du jury:

 

Sick Of It All

Loyal au HxC depuis les années 80 les New-Yorkais vont à coup sûr faire cracher quelques dents au pit et attirer les connaisseurs du genre. On en sautille d’avance!

 

Terror

Plus jeunes mais tout aussi classés parmi les patrons de la scène Punk Hardcore, les gars de Terror vont pouvoir démontrer que la côte ouest ce n’est pas que le cool mais aussi la rage!

 

Benighted

Avec une affiche death comme celle de cette édition s’il fallait retenir un groupe autant aller vers un parangon de brutalité nationale: Benighted, ou comment le brutal deathcore te raconte pourquoi tout est bon dans le cochon!

 


Toutes les infos sont ici http://www.motocultor-festival.com

ou sur l’événement Facebook ici : https://www.facebook.com/events/2444520732540914/

 

Vidéo : Orange Goblin – « Devil’s Whip » – Live Up in Smoke 2017

Vidéo : Orange Goblin – « Devil’s Whip » – Live Up in Smoke 2017

 

UP IN SMOKE 2017 : le programme dans le détail !

Si comme certains d’entre nous, vous piaffez d’impatience de voir cet été caniculaire tourner enfin les talons, voici de quoi se réjouir d’être en octobre pour le prochain Up In Smoke immobile dans la périphérie de Bâle (pas dans la partie allemande, ni dans la partie française : dans la partie suisse !). La répartition des fanfares est sortie et on devrait avoir l’horaire définitif d’ici la fin du mois.

Il y aura donc 21 orchestres sur 2 grandes scènes que vous pourrez vous enfiler dans leur intégralité puisque ce festival est garanti 0% chevauchement.

Le vendredi 6 octobre (après les fajitas) c’est ouverture des portes à 15 :30 et début des hostilités à 16 :30 avec (dans le désordre le plus complet) :

  • Jack Slamer
  • Kaleidobolt
  • Troubled Horse
  • Usnea
  • Radio Moscow
  • Church Of Misery
  • Ufomammut
  • Graveyard
  • Brant Bjork

Le samedi 7 octobre c’est juste après la levée des corps que ça enverra du riff à 13 :00, une heure après l’ouverture de l’arène pour se cogner (dans le bordel le plus total) :

  • The Necromancers
  • Sons Of Morpheus
  • Zatokrev
  • My Home On Trees
  • Beastmaker
  • Satan’s Satyrs
  • Toner Low
  • Windhand
  • Lowrider (oh putain !!!)
  • Stoned Jesus
  • Saint Vitus
  • Orange Goblin

Tout comme d’hab, vous pourrez pioncer dans la salle après les shows avec la parfaite panoplie du festivalier indoor et aurez à dispo un lieu pour entreposer votre bordel ! Le prix pour la nuitée est fixé à 15 francs suisses par bipède avec le petit-déj : bel effort des organisateurs qui prient les intéressés de se faire connaître via leur site.

Question bouffe ça évolue aussi et il y aura même du végétarien au pays de la saucisse.

Si vous êtres intéressés, magnez-vous de booker car les tickets deux jours vont augmenter un poil à partir du 10 août ; c’est par ici que ça se passe : http://www.z-7.ch/event.php?eventid=1306 si jamais !

Nous vous attendons nombreux et agités !

UP IN SMOKE 2017 : Graveyard, Orange Goblin, Ufomammut,…

Bim ! Les premiers noms sont lâchés pour la version 2017 du festival UP IN SMOKE sédentaire bâlois qui marque le début de la saison des festivals indoors (et des tournées emmenées dans leurs sillages).

Comme à l’accoutumé, la chose aura lieu au Z7 Konzertfabrik dans la banlieue de la cité à cheval sur trois pays et les premières formations annoncées sont :

  • Graveyard (de retour aux affaires)
  • Orange Goblin
  • Ufomammut
  • Radio Moscow
  • Windhand
  • Satan’s Satyrs
  • Zatrokev
  • Sons Of Morpheus

D’autres formations viendront évidemment compléter cette affiche dans le futur et les festivités auront lieu les 6 et 7 octobre.

Les tickets (pour les deux jours) sont dispo par ici :

et tout comme d’hab, il sera possible de pioncer dans la place dès la fin des concerts pour ceux qui le souhaitent.

Plein d’infos par ici : https://www.upinsmoke.de/eventinfo-indoor-festival ou par là : https://www.facebook.com/UpInSmokeIndoorFestivalInZ7/app/208195102528120 et on se réjouit de croiser vos faciès sur place !

Vidéo : ORANGE GOBLIN “Sabbath Hex” au Desertfest Belgium

Parce qu’il est bon parfois de regarder un peu en arrière, petit retour sur le Desertfest Belgium avec cette captation live en exclu d’une charge en règle de Orange Goblin.

 

Orange Goblin – vidéo live Desertfest Berlin 2015

A l’approche de la “reprise” des festivals (Up In Smoke, Desertfest Belgium…) on se remémore le Desertfest Berlin d’il y a quelques mois avec cette captation brute de décoffrage de la prestation d’Orange Goblin, que l’on retrouvera dans trois semaines au Desertfest Belgium.

 

Desertfest Belgium : nouveaux groupes et infos

L’affiche du Desertfest Belgium avait déjà une sacrée gueule, et on apprend aujourd’hui que s’y rajoutent rien moins que les français de MARS RED SKY, mais aussi HARSH TOKE, BLACK-BONE, et  VANDAL X. Retrouvez ci-dessous l’affiche à jour, sachant que d’autres groupes viendront encore la compléter d’ici là.

Les groupes confirmés sont donc :

Goatsnake, Orange Goblin, Bongzilla Fatso Jetson, Dozer, Moon Duo, Greenleaf, Valient Thorr, Ufomammut, Causa Sui, Siena Root, Monolord, Mars Red Sky, Sourvein, Glowsun, Carlton Melton, Monomyth, Child, Harsh Toke, Planet Of Zeus, Vandal X, Tangled Horns, Psychonaut, The Progerians, Wheel Of Smoke, Sunder, Fever Dog, Black-Bone et 3rd Ear Experience.

Il ne devrait pas en falloir beaucoup plus pour inciter les derniers hésitants à rejoindre Anvers les 9-10-11 octobre prochain. On s’y retrouve ?

Vous pouvez acquérir le sésame pour les trois jours pour le prix de 96€ via ce lien.

Par ailleurs, l’orga s’est acoquinée avec un hôtel à proximité pour proposer une offre piaule (cliquez ici).

df

Desertfest Berlin : on continue avec des choses très sérieuses…

Comme nous vous l’avions déjà annoncé il y a quelques temps, l’édition 2015 du Desertfest de Berlin – qui aura lieu du 23 au 25 avril à l’Astra de Berlin pour ceux qui n’auraient pas suivi – envoyait déjà du lourd avec ORANGE GOBLIN pour un show dédié à « The Big Black », RED FANG, MOUNTAIN WITCH, BRUTUS, DOPETHRONE et MY SLEEPING KARMA pour fêter l’arrivée du successeur de l’énorme « Soma ».

Un peu de flotte s’était écoulée sous l’Oberbaumbrücke et nous avons vu de nouveaux noms – et pas des moindres – s’ajouter à l’affiche : ACID KING, BLACK PYRAMID, LO-PAN, THE ATOMIC BITCHWAX, MOTHER ENGINE, DIRTY FENCES, THE PICTUREBOOKS et l’autre Karma si cher à nos cœurs de rockers : KARMA TO BURN !

Nous étions déjà excités comme des pucerons avec cette affiche de rêve lorsque nous apprenions hier la venue de Mister Cool himself : BRANT BJORK avec ses LOW DESERT PUNKS qui ne faisait qu’ajouter une tranche de bonheur en perspective pour avril prochain. Aujourd’hui, c’est au tour de TRAVELIN’JACK d’inscrire son nom sur l’affiche en tant que groupe se produisant sur scène et plus en tant que tatoueurs sur le festival comme ils le firent l’an passé ou en tant que festivaliers lambda.

Il reste encore quelques hard ticket (avec un shirt Desertfest à la clé) à dispo pour ceux qui ne sont pas encore convaincus de bienfondé de ce déplacement dans la capitale allemande.

Des infos sur le site du fest http://www.desertfest.de/

… et tout bientôt sur Desert-Rock !

954846_745886435494138_582827384283818982_n

 

Desertfest Berlin : le début des choses sérieuses…

On savait déjà que l’on allait retrouver ORANGE GOBLIN, RED FANG, et MY SLEEPING KARMA à l’affiche du prochain DESERTFEST BERLIN, qui se tiendra les 23-24-25 avril 2015.

A ces noms prestigieux, et déjà annonciateurs de gros moments live, s’ajoutent BRUTUS et MOUNTAIN WITCH, annoncés semaine dernière.

Et c’est désormais les énormes DOPETHRONE qui vient d’être annoncé pour étoffer encore cette affiche.

Une large part de l’affiche est prête, et fera l’objet d’annonces régulières, que nous vous relaierons bien sûr. Au vu des infos que l’on a, on peut vous dire qu’on a les lèvres qui brûlent de ne pas avoir le droit de vous en dire plus ! Mais une chose est sûre, ça devrait être encore une superbe édition.

Les tickets “early birds” sont partis à la vitesse de la lumière, mais les pass 3-jours ne coûtent que 83€ ! Ils sont dispos à cette adresse. En connaissant les tarifs très avantageux des logements sur place, il ne va pas falloir hésiter longtemps…

Plus d’infos sur le fest : http://www.desertfest.de/

… et sur Desert-Rock, à suivre !

jzhq_webposter_3

Desertfest 2015 – Red Fang vient compléter l’affiche

On savait déjà que l’affiche de la quatrième édition du Desertfest Berlin (qui se déroulera les 23-24-25 avril 2015 toujours à l’Astra de Berlin) proposerait déjà deux concerts d’exception :
Orange Goblin y fêtera son vingtième anniversaire, en y interprant l’intégralité de son album culte “The Big Black”
My Sleeping Karma y assurera la release party de son nouvel album (une vraie perf sachant que le bébé n’est pas encore composé à l’heure où nous écrivons ces lignes)
C’est aujourd’hui Red Fang qui a été annoncé en complément pour assurer la tête d’affiche de l’un des trois jours de concert. Red Fang, la garantie sans risque de passer un bon moment en concert.
Des dizaines d’autres annonces devraient progressivement nous parvenir, on vous tient au jus !
Les tickets “early bird” sont dispos au tarif honteusement bas de 75€ seulement.  Pire encore, pour ce prix ridicule, vous raflez un tee shirt +  autres goodies. C’est ici que ça se passe, profitez-en, c’est peut-être une erreur, avant qu’ils s’en aperçoivent !

dfest

Saint Vitus & Orange Goblin se lâchent en France

Pour ceux qui auraient raté l’info, impossible de passer cet événement sous silence : SAINT VITUS vient nous rendre visite en octobre, et semble se plaire sur nos terres, avec pas moins de 5 dates en France, grâce à Speakeasy.

Comme si assister à un concert de ce groupe mythique ne suffisait pas, sachez qu’ils ont prévu de rejouer en intégralité leur chef d’oeuvre “Born Too Late”, ainsi que d’autres titres.

Et puis le deuxième effet Kiss Cool prend la forme d’une grosse mandale en pleine face : c’est les maousses anglais ORANGE GOBLIN qui assureront les premières parties, pour défendre leur excellente nouvelle galette.

Des dates immanquables, pensez à réserver vos soirées et à en parler à vos potes !

 

Artwork_Saint_Vitus_Tour_WEB

Orange Goblin au Desertfest de Berlin

La première annonce est tombée : Orange Goblin jouera au prochain Desertfest de Berlin qui se déroulera les 23, 24 et 25 avril 2015 à l’Astra. Les fans s’en doutaient, mais c’est désormais officiel : les légendes anglaises interpréteront un show spécial, tout comme au Desertfest de Londres, durant lequel ils balanceront l’intégralité de leur troisième album : « The Big Black ». Une production, avec lightshow de circonstance à la hauteur de l’événement, accompagnera cette expérience unique durant laquelle le quatuor enverra des titres dont certains furent peu joués en live voire même jamais !

DF2015

Ce n’est que le début des annonces de cet excellent festival dont les tickets Early Birds sont déjà dispo ici :

http://woolheads.com/cms/produkt-kategorie/festivalmerchandise/desertfestberlin/tickets-desertfestberlin/

Toutes les infos ici : http://www.desertfest.de/

Orange Goblin, du son et la pochette de l’album qui se dévoile.

Le huitième album d’Orange Goblin est attendu pour octobre. Et pour nous faire patienter, le groupe nous dévoile la pochette de ce Back From the Abyss mais aussi et surtout du son avec en streaming un morceau en écoute (disponible via ce lien).
backfromtheabyss

Saint Vitus, tournée européenne avec Orange Goblin

Saint Vitus sera en tournée en Europe en octobre et novembre pour célébrer leur 35 ans d’existence. Ils en profiteront pour jouer l’album Born too Late dans son intégralité. Déjà en soit voilà une news qui en fait frémir plus d’un. Sauf que voilà que Orange Goblin annonce qu’ils seront de la partie pour faire la promo de leur 8ème album (à venir cet automne chez Candlelight Records).
Le petit plus qui fait plaisir? Un max de dates en France, Belgique et Suisse!

Octobre

9 – Le Grillen, Colmar, France
10 – CCM John Lennon, Limoges, France
11 – Day of Doom Fest, Barcelona, Espagne
12 – Shoko, Madrid, Espagne
13 – RCA Club, Lisbon, Portugal
15 – Kafe Antzokia, Bilbao, Espagne
16 – Le Krakatoa, Bordeaux, France
17 – L’Usine, Geneva, Suisse
18 – Bloom Club, Mezzago, Italie
19 – Traffic Live, Rome, Italie
20 – Locomotiv Club, Bologna, Italie
21 – Salzhaus, Winterthur, Suisse
22 – Backstage Halle, Munich, Allemagne
23 – Garage, Saarbrucken, Allemagne
24 – Le Fleche D’Or, Paris, France
25 – Le Grand Mix, Tourcoing, France
26 – Biebob, Vosselaar, Belgique
28 – The Fleece, Bristol, UK
29 – Heaven, London, UK
30 – Button Factory, Dublin, Irelande
31 – Limelight 2, Belfast, Irelande

Novembre

1 – Damnation Fest, Leeds, UK (Sans Orange Goblin)
2 – Dutch Doom Days Fest – Rotterdam, Hollande
3 – Luxor, Koln, Allemagne
4 – Beatpol, Dresden, Allemagne
5 – Fabryka, Krakow, Pologne
6 – SO36, Berlin, Allemagne
7 – Babel, Malmo, Suède
8 – Debaser Strand, Stockholm, Suède
9 – Parkteatret, Oslo, Norvège
11 – Sticky Fingers, Gothenburg, Suède
12 – Venue TBC, Hamburg, Allemagne
13 – Rosenhof, Osnabrueck, Allemagne
14 – F-Haus, Jena, Allemagne
15 – Venue TBC, Wurzburg, Allemagne

saintvitus-orangegoblin2014

Se connecter