Ten Foot Wizard – Return to the Infinite


tenfootwizardDéracinés, voilà un peu le premier sentiment que l’on a à l’écoute de Ten Foot Wizard : les quatre rockers déploient une musique en directe émanation du grand sud U.S., qu’il s’agisse de heavy-blues-rock aux larges influences rock sudistes ou aux passages stoner tendance Sud-californien. Or le groupe est basé à… Manchester ! Une ville où les groupes de rock les plus actifs tendent plutôt vers des penchants pop que gras, si vous voyez le genre… Du coup, Ten Foot Wizard se détache de ses influences “natives” et trace son chemin musical depuis 4-5 ans.

Les gros mots ont déjà été lâchés : southern rock, stoner, heavy-blues… Les mancuniens proposent à travers ce Return To The Infinite dix titres solides, chargés en fuzz et en groove. Les années d’expérience du combo se voient à travers la maturité de leurs compos, des titres riches et variés, oscillant entre 2min40 (le dispensable mais catchy “Real Love”) jusqu’à plus de 9 minutes (avec “Return To The Infinite”, un instrumental spacy lancinant). Entre les deux, des titres qui fonctionnent bien et qui tapent pile là où on les attend. Pour les curieux, quelques titres se détachent : “Six Feet Rising” s’affirme en parfaite synthèse de l’intention musicale du groupe, alternant une rythmique de pur southern rock et un refrain bien pêchu. “Fuck!” lui aussi offre le même type de mix parfaitement opéré. Le tout est souvent léché de bonnes rasades de fuzz et larvé de soli “comme au bon vieux temps”. On notera au niveau du son des passages chantés un peu abandonnés par la prod, genre “une pointe d’écho et ça ira bien”, un peu dommage tandis que le chanteur Gary ne démérite pas au micro. On regrettera aussi la laideur de la pochette, qui dessert un peu la prétention du groupe (le second degré c’est bien, mais attention à ne pas relayer une image injustement “cheap”…).

Ten Foot Wizard est un groupe généreux, talentueux, victime bien volontaire d’une aberration géographique qu’ils tentent avec une belle efficacité de faire oublier. Avec un travail de production plus abouti, les prochaines galettes de ce quatuor briton devraient mériter une oreille attentive. Et on peut aussi parier que les prestations scéniques du combo sont à l’avenant : généreuses et efficaces.

Note des visiteurs
   (0/10 - 0 vote)

(Pour donner votre note,
cliquez sur le nombre de cactus voulus)

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Se connecter