Monster Magnet, 15 août 2010, Sziget Festival, Budapest, Hongrie

La seule incursion du stoner dans les terres hongroises du festival Sziget (le plus grand festival de musique en Europe, sur une île en plein centre de Budapest) est matérialisée par la prestation de l’un de ses meilleurs emblèmes : Monster Magnet.

Le groupe de Dave Wyndorf foule les planches de la scène « metal » du festival devant plusieurs centaines de fans ou de curieux (normal, pour un festival musicalement si diversifié). De manières assez surprenante pour un public largement constitué de « newbies », Monster Magnet déterre le classique « Dopes To Infinity » en intro, et finalement, le résultat est là et l’ambiance est bien lancée. Le père Wyndorf a beau être toujours aussi bouffi (désolé pour cette remarque quelque peu « superficielle », mais en grand admirateur du groupe et de son leader, cette situation me chagrine un peu), le groupe se la donne comme au premier jour, à fond dans l’exécution des titres : Phil Caivano apporte la touche de « folie » aux guitares tandis que Ed Mundell délivre des soli infectieux de manière plus « posée », et le déjanté Jim Baglino est déchaîné avec sa basse.

Le groupe joue un ou deux titres de son nouvel album à sortir dans les prochains mois (novembre), dont un intitulé « Dig that hole » (je crois) qui sonne assez bien en live. Difficile en revanche sur un titre d’identifier la tendance d’un album… Va falloir attendre ! Le reste de la set list est constitué de morceaux plus anciens (« Twin Earth », excellent) mais aussi de titres bien choisis issus des dernières productions du groupe (« Radiation day », « The right stuff »), pour un final en apothéose avec « Tractor » et « Powertrip ».

Un concert impeccable, qui aura permis au groupe de satisfaire ses plus grands fans, mais surtout, c’est sûr, d’en gagner d’autres. Le groupe a sacrément la pêche, il me tarde de les voir en tête d’affiche !

Laurent

Laisser un commentaire

  

  

  


Se connecter