KADAVAR – vidéo live inédite “Forgotten Past” au Hellfest 2018

Kadavar / “Forgotten Past” au Hellfest 2018

 

L’Oeil de Néron et son mois d’Octobre cochonnaille

L’Oeil de Néron nous a concocté deux savoureux plateaux pour le mois d’Octobre avec ses 3èmes éditions du Bal Doom-Doom et du Grand Incendie.

Le premier évènement comme son nom l’indique ravira les amateurs de gras et d’adiposité en tout genre grâce à la présence cumulée de Dopethrone, Messa et Eagle Twin sur la même affiche. Rien que ça.

Le tout pour un prix modique et ça arrive tout vite !

Le samedi 27 octobre verra la troisième édition du Grand Incendie, un évènement plus accès sur le stoner et la fuzz. Jugez plutôt, Black Rainbows, Dust Lovers, The Necromancers, Ddent et Wizard Must Die pour une soirée gorgée de riffs et de sueur.

Préventes à 15euros, salle confortable, line-up sexy. Y a pas vraiment à se poser de questions.

Kadavar – vidéo inédite : “Purple Sage” live @ Hellfest 2018

Kadavar – vidéo inédite : “Purple Sage” live @ Hellfest 2018

 

 

Exclusivité – The Necromancers “Erzebeth” en écoute

The Necromancers s’apprêtent à sortir leur nouvel album “Of Blood and Wine” le 5 octobe (chez Ripple Music).

 

Pour vous faire patienter et saliver on vous propose de découvrir l’un des six morceaux de l’album, l’impressionnant “Erzebeth” en écoute ci-dessous :


Ce beau bébé de plus de 12 minutes rappellera ce qui fait la force du groupe et son audace, à travers un titre fleuve bel exemple du metal nerveux empreint de doom occulte emblématique du quatuor.

C’est Tom (chant/guitare) qui en parle le mieux : “Si “Secular Lord” [ndlr : le premier single] se basait sur le mythe entourant Vlad l’Empaleur, “Erzebeth”, elle, s’inspire des histoires entourant le personnage d’Elisabeth Bathory. On cherchait une musique qui évolue, se transforme, change et entraîne. C’est quelque chose de très parlant au final : on voulait vraiment raconter une histoire et la faire vivre en musique. Il y a un côté très heavy-metal dans ce morceau, mais aussi très rock prog par moment. Je crois que c’est un bon exemple de ce que l’album a à proposer.”

 

Par ailleurs, le groupe ne va pas chômer pour défendre sa nouvelle galette sur la route, et vous pourrez les retrouver dans les prochaines semaines sur les dates ci-dessous :

24.10.18 | FR | Poitiers | Cluricaume Café – www.facebook.com/events/2116878435229361
26.10.18 | FR | Montpellier | Le Black Sheep – www.facebook.com/events/175083896699575
27.10.18 | FR | Lyon | Grand Incendie III – www.facebook.com/events/233962207220309
28.10.18 | FR | Altkirch | Le Domaine
08.11.18 | DE | Dresden | Beatpol (with My Sleeping Karma & Greenleaf)
09.11.18 | TBC
10.11.18 | PL | Krakow | Soulstone Gathering – www.facebook.com/events/183995248850628
12.11.18 | HU | Budapest | Dürer Kert (*) – www.facebook.com/events/489037704860125
13.11.18 | HR | Zagreb | Vintage Industrial Bar (*) – www.facebook.com/events/2082093002041708
14.11.18 | SI | Ljubljana | Koncertna Dvorana Rog (*)
15.11.18 | AT | Innsbruck | Heavy Psych Sounds Fest (*) – www.facebook.com/events/2016118565074192
16.11.18 | DE | Leipzig | Werk 2 (*) – www.facebook.com/events/1909487465782982
17.11.18 | FR | Strasbourg | La Laiterie (*) – www.facebook.com/events/2107717452830552
18.11.18 | FR | Paris | La Maroquinerie (*) – www.facebook.com/events/2158563327700162
19.11.18 | FR | Rennes | Mondo Bizarro (*)
20.11.18 | FR | Bordeaux | Make It Sabbathy (*) – www.facebook.com/events/245546852699795
21.11.18 | SP | Barcelona | Rocksound (*) – www.facebook.com/events/227100654687605
22.11.18 | FR | Toulouse | Les Pavillons Sauvages (*)
23.11.18 | TBC
24.11.18 | IT | Bologna | Freakout (*) – www.facebook.com/events/645019985877619
25.11.18 | IT | Milano | VVitch Festival (*) – www.facebook.com/events/172227866788138
26.11.18 | DE | Munich | Feierwerk (*) – www.facebook.com/events/178321009452160
27.11.18 | NL | Utrecht | DB’s (*) – www.facebook.com/events/1566916073419878
28.11.18 | BE | Brussels | Magasin 4 (*) – www.facebook.com/events/210126056471771
29.11.18 | DE | Cologne | Helios 37 (*) – www.facebook.com/events/205995346898136
30.11.18 | DE | Berlin | Zukunft Am Ostkreuz (*) – www.facebook.com/events/204980423473304
(*) “Purveyors of Dankness” Tour with Belzebong
01.12.18 | DE | Osnabrück | Westwerk
02.12.18 | DE | Freiburg | Slow Club

Video live : Corrosion of Conformity “Albatross” / Hellfest 2018

Video live : Corrosion of Conformity “Albatross” / Hellfest 2018

 

UP IN SMOKE : la totale côté line-up et les 10 groupes à ne pas rater

Le Up In Smoke festival reprend ses quartiers d’automne pour une nouvelle édition les 5 et 6 octobre prochains. Jouissant d’un contexte géographique des plus intéressants, ce festival sis en Suisse, se situe dans la banlieue bâloise à la jonction de trois pays : l’Allemagne, la France et la Suisse.

En plus de son emplacement idéal, cette fête du riff permet aux audiophiles que vous êtes aussi d’assister à tous les concerts, qui se succèdent sur les deux scènes en évitant tout chevauchement. Si nous faisons abstraction de la gastronomie locale, il n’y a rien à jeter au programme de ces deux jours de fête qui s’annoncent une nouvelle fois de haut vol avec une organisation aux petites oignons qui prend même en charge les festivaliers peu argentés en proposant de passer la nuit dans la salle pour quelques pièces. On se voit là-bas avec une vingtaine de groupes, et je vous propose en particulier de ne pas louper une seule miette des formations suivantes :


Electric Wizard

Choix facile et pas très cascadeur : c’est culte et ça va jouer en tête de gondole dans une configuration à peu près similaire à ce que j’ai vu lors de la même fête il y a deux piges. Oui, mais du sang a dégouliné dans les douves du donjon depuis et même si leur prestation au Hellfest 2017 a largement convaincu, ils ont commis Wizard Bloody Wizard depuis et ont provoqué une scission au sein de notre communauté entre les pro et les anti : ce sera l’occaz de constater sur pièce !


Kadavar

Ceux qui les ont vus sur scène ces derniers mois le savent, mais les autres feraient bien d’aller voir (en plus d’écouter) car la french touch du groupe a sacrément pris de la bouteille et le bassiste concentré que nous avions vu sur ces planches en 2014 est devenu un entertainer épatant depuis.


Witchcraft

Les Scandinaves sont plutôt rares sur scène et je ne vais pas vous mentir : c’est très très bon sur scène ! Il serait carrément débile de ne pas aller se taper un énorme show de la formation venue du froid qui revient gentiment sur le devant de la scène après la sortie de Nucleus il y a une poignée d’année. Les hippies apprécieront l’exercice à coup sûr et les autres feraient bien de s’approcher de l’orchestre car c’est une formation sensationnelle qui fondra sur Bâle.

 


Acid King

Certains lecteurs se demanderont pourquoi je continue à namedropper les groupes « connus » et je ne saurai leur en vouloir. Je cite ce groupe incontournable de la scène stoner uniquement parce que quand on a fondé un site francophone consacré au stoner il y a plus d’une décennie avec trois autres illuminés : Acid King était déjà là et nous faisait déjà bander ! Aujourd’hui que le stoner est sorti de l’undeground, le groupe a conservé son statut en voyant lui passer devant une ribambelle de formations pas toujours meilleures, mais clairement plus dans la hype : un jour justice sera rendue et les Américains auront la reconnaissance grand public qu’ils méritent plutôt que de truster les positions à mi-hauteur sur les affiches de festival !


Elder

Le combo de Boston revient au Z7 pour la deuxième fois en trois éditions seulement et ces lascars ne font plus partie des newbies on est d’accord. L’intérêt pour le Bâlois qui n’auraient pas eu la chance d’assister récemment à un concert d’Elder est certainement le fait que leur art est désormais déployé à quatre plutôt qu’à trois comme c’était le cas par le passé. Cette configuration leur sied à merveille et nous avons pris un sacré panard au printemps dernier lorsque nous avons assisté à leur show lors de la fête du désert de la capitale allemande.


Dopethrone

Après avoir écumé la quasi-totalité des événements estampillés stoner, les Canadiens peuvent enfin ajouter le Up In Smoke sur leur imposant CV. Je ne vais pas vous faire l’affront de vous présenter une formation que vous connaissez à coup-sûr, mais me réjouir d’assister à un set revanchard suite à leur prestation de l’été dernier au Hellfest qui fût émaillée de pépins techniques : vous pouvez compter sur ces dingues pour foutre le feu au propre comme au figuré et l’ambiance fin de siècle du site du festival à l’ombre des cheminées de la chimie bâloise ne fera que solidifier l’ambiance fin du monde qui suinte par tous les pores de l’art total de Dopethrone !


Sasquatch

Encore un mythe de la scène étasunienne à l’affiche de ce Up In Smoke 2018 ; encore un groupe qui était là naguère, encore une énorme formation scénique, encore un groupe que nous ne croisons pas très souvent dans nos contrées, encore une bonne raison d’assister à ce festival et encore un set à ne louper sous aucun prétexte car ces types sauront trouver le juste niveau pour fédérer les amateurs de plans aériens et les bourrins de l’assistance qui pourront se la donner en remuant leurs carcasses sous les assauts soniques déployés par une formation qui en a sacrément sous le pied malgré les années !


Farflung

Ces vétérans de la scène space ricaine seront aussi au rendez-vous et eux aussi ils ont su éviter soigneusement de se produire par chez nous ces dernières années. C’est donc une obligation que d’aller assister à une performance peu conventionnelle, mais carrément enrichissante développée à base de bidouillages tordus et de grosses rythmiques traditionnelles servant de base à des vocaux qui évoluent hors des sentiers battus. Plus qu’un concert : c’est une expérience transcendantale qui vous attend cher public !


Humulus

Les Transalpins d’Humulus sont rarement à portée de nos radars pourtant affûtés depuis une pétée d’année et pourtant ils semblent toujours être actifs. Actifs dans un registre heavy rock bien saturé et très traditionnel, c’est un peu la formation qui a le potentiel de faire de l’ombre à Sasquatch tant ils se trouvent à la croisée du registre pugnace et du registre pour fumeurs de joints apathiques… Une occasion de se frotter à un produit construit pour emballer son public lors de ce type d’événements, sans révolutionner le monde, mais en enfonçant le clou un peu plus loin avec la conviction de ceux qui savent.


Six Months Of Sun

Attention, attention : la formation genevoise que j’affectionne depuis leurs débuts se retrouve à l’affiche de cet événement incontournable du petit monde du stoner dans leur pays d’origine. Pourtant peu chauvin, je me réjouis de voir ces mecs venant de la même ville de Romandie que ma pomme fouler les planches de ce festival au rayonnement international car c’est bien à ce niveau que doit se situer ce groupe qui a avalé, assimilé, digéré et transcendé tous les ingrédients qui font du stoner ce qu’il est aujourd’hui. Je souhaite à Six Months Of Sun un carton plein à Bâle et je parie sur un pic de popularité auprès de notre communauté après ce set !


Les infos :

UP IN SMOKE INDOOR FESTIVAL #6
5 th Oct. – 6 th Oct. 2018
Info: http://www.upinsmoke.de
Tickets: https://www.sol-tickets.com/produkte/18-tickets-up-in-smoke-konzertfabrik-z7-pratteln-am-05-10-2018
Salle : Z7 Konzertfabrik, Pratteln (Suisse)

 

 

Vidéo live – EYEHATEGOD au Hellfest 2018 (exclu)

EYEHATEGOD “Sister Fucker Part I & II” Live @ Hellfest 2018

 

DESERTFEST Belgium : line-up complet… les 10 groupes à ne pas rater

Ca y est, le Desert Fest a annoncé son line up en intégralité, alliage solide entre gros mastodon (non pas le groupe bourricot) de la scène, incontournables et rassembleurs et d’autres noms qui ne vous ont pas forcement poussé à l’hystérie. Et pourtant…

Bien sûr voir Matt Pike et son trio infernal sur scène est un incontournable, bien sûr Orange Goblin est en passe de devenir au stoner ce que Motörhead était à la vie : un repère stable et réjouissant, un phare rock’n’roll dans une nuit sans lune (sur un tee shirt, avec un loup et une cascade). Bien sûr Amenra pourra… Euh… Pourra… Enfin sans doute quoi. Et puis Yob, l’émotion qui nous est promise est incroyable. Heavydement Crowbar, sans conteste My Sleeping Karma. Quant à Elder, Dopethrone, Acid King ou Wo Fat ? Les meilleurs dans leur rayon, simplement. Mais quid d’en dessous, des petites lignes du contrat ? De ces logos minuscules qui se serrent comme du bétail en hiver ? Et bien c’est loin, très loin de manquer de qualité, bien au contraire !

Desert-Rock vous a sélectionné 10 groupes à ne pas rater lors de cette édition 2018 du festival du désert au pays des diamantaires.

 


Blood Of The Sun (vendredi 12 octobre) – Heavy rock’n’roll US, si vous aimez Motörhead et les cuissardes en cuir.

Vous aimez le rock’n’roll, le bien heavy, le bien décomplexé, voire le bien crétin ? Blood Of The Sun va vous régaler la chique. Fondé par Henri Vasquez, batteur vu chez Sourvein, Porn et surtout Saint Vitus, le groupe ne s’embarrasse d’aucun complexe pour vous servir votre musique comme les ricains servent la soupe, à grosses louches brulantes et épicées.

 


Messa (samedi 13 octobre) – Doom aux inflexions jazzys IT, si vous aimez prendre un thé noir en écoutant Saint Vitus.

Attention talent. Les italiens de Messa vont faire grand bruit. Avec leur doom chic, tartiné d’influences se rapprochant du jazz (Bohren & Der Club of Gore pour vous situer) et leur obsession pour tout ce qui touche à la flotte, nul doute que Messa va nous noyer sous la classe.

 


Yuri Gagarin (samedi 13 octobre) – Cosmonique rock from pas Russie mais de Suède, pour ceux qui aiment servir le régime et être le premier dans l’espace.

La vraie différence entre Yuri Gagarine et Lev Andropov ? Yuri est VRAIMENT allé dans l’espace, lui. L’autre sauve juste Bruce Willis dans Armageddon.

 


Sofy Major (dimanche 14 octobre) – Post hardcore FR, si vous aimez vous battre au ralenti avec des poubelles un soir de cuite.

Sorti Major de Clermont Ferrand, Sofy ne vient donc pas du tout (mais alors pas du tout) en voisin à Anvers, ce qui n’empêchera pas le groupe de prouver qu’au final c’est peut être lui, le vrai diamant. Leur musique aux accents Neurosiens, mais avec une volonté de pugilat proche d’High On Fire, devrait vous faire quelques bleus au dessus des Converses si vous squattez les premiers rangs.

 


Eagle Twin (dimanche 14 octobre) – Geronimo doom pour mormons US, si vous aimez la musique qui prend au trip et met du sang sur la caisse claire.

Le problème avec Eagle Twin, c’est qu’ils publient des albums beaucoup trop bien pour la plupart des humains. Beaucoup trop classes, beaucoup trop lourds. Seuls quelques initiés, quelques choisis ont accès au divin de leur musique. A toi de choisir dans quelle catégorie tu te places. Veux tu que ton âme soit sauvée ou préfères tu écouter Greta Van Fleet sans aucun respect de toi ?

 


Child (dimanche 14 octobre) – Blues rock de surfeurs qui te pique ton crush d’été au milieu de tes vacances en Australie ; si vous aimez l’amour, le sable chaud et Jimi Hendrix.

Ils sont beaux, ils sont trio et sentent le sable chaud, ces trois australiens sont sacrément énervants. Avec leur blues rock à faire sauter les boutons du chemisier, Child a tout pour réchauffer vos soirées. Torride comme l’été 2045 avec ce putain de réchauffement climatique. Insupportable.

 


The Skull (dimanche 14 octobre) – Doom heavy US comme il faut, pour ceux qui ont d’irrémédiables Trouble.

Oui je te vois, toi qui t’es dit qu’en vrai on s’en foutait pas mal de The Skull. Mécréant. Avec Eric Wagner, chanteur de Trouble première version et qui depuis court après sa gloire passée, souvent cliché, parfois franchement énervant, The Skull est beaucoup trop cool pour toi. Ça ne réinvente pas le fil à couper le doom mais ça remporte à l’aise le cul de la crémière.

 


Ancestors (dimanche 14 octobre) – Cosmic psych doom US, pour ceux qui aiment les retours en grâce.

Les ancêtres sont de retours et continuent à se la jouer Pink Floyd du doom. Compositions chiadées, émotion à tous les étages, Justin Maranga et sa bande vont encore nous faire chialer de bonheur.

 


The Devil And The Almighty Blues (dimanche 14 octobre) – Blues rock made in Norway, pour ceux qui aiment se lisser la barbe à l’huile de baleine.

Autant Child vont réchauffer les nombrils, autant TDATAB (franchement un nom aussi long ?!) va vous geler les bas morceaux. Avec son blues lent et sauvage comme un saumon bio, les cinq gaillards n’ont pas leur pareil pour vous donner envie de consommer du houblon à la pinte.

 


The Well (dimanche 14 octobre) – Acid stoned achin d’Austin, texas, pour ceux qui trouvent qu’uncle acid c’est vachement bien mais que ça tourne jamais.

The Well est il le groupe le plus original de la création ? Non. Mais il est tellement cool. Avec ces riffs Sabbathiens, son spleen de drogués et sa bassiste. Libre à toi de rater leur concert et d’attendre 5 ans qu’ils aient la possibilité de revenir.


On se retrouve donc les 12-13-14 octobre à Anvers !

Rentrée Kongfuzi : Amenra, Stonebirds, YOB, etc.

A vos agendas !

Les sorties de l’automne signées Kongfuzi viennent d’arriver. Et avec elles la perspective de s’offrir quelques chouettes soirées.

 

— Septembre —

28-09-2018 : Biarritz(Atabal) – Amenra / Obscur Sphinx / Chve x Lydie Arickx

➡️ https://www.facebook.com/events/175769429761547/

 

— Octobre —

02-10-2018 : Lyon(Transbordeur) – Amenra / Céleste / Obscur Sphinx

➡️ https://www.facebook.com/events/464888370647956/

 

03-10-2018 : Metz(Les Trinitaires) – Amenra / Deluge / Obscur Sphinx

➡️ https://www.facebook.com/events/203869057108503/

 

04-10-2018 : Montpellier(Black Sheep) – Noyades / Shub

➡️ https://www.facebook.com/events/1090588707771544/

 

12-10-2018 : Lyon(CCO) – Mono / A Strom Of Light / Jo Quail

➡️ https://www.facebook.com/events/831803327020875/

 

13-10-2018 : Paris(Olympic Café) – Eagle Twin / StoneBirds

➡️ https://www.facebook.com/events/275685143010565/

 

16-10-2018 : Orléans(L’Atrolabe) – Mono / A Storm of Light / Jo Quail

➡️ https://www.facebook.com/events/213098349337692/

 

23-10-2018 : Paris(Petit Bain) – YOB / Wiegedood

➡️ https://www.facebook.com/events/617108938675142/

 

— Novembre —

29-11-2018 : Lyon(Sonic) – Nothing

➡️ https://www.facebook.com/events/311193179421298/

 

29-11-2018 : Paris(Le Point Ephémère) – Esben And The Witch

➡️ https://www.facebook.com/events/428203031027383/

 

30-11-2018 : Paris(Gibus) – Nothing

➡️ https://www.facebook.com/events/2153221904961669/

 

Vidéo exclu : Nebula “Out of Your Head” – Live @ Hellfest 2018

Vidéo exclu : Nebula “Out of Your Head” – Live @ Hellfest 2018

 

 

Rentrée Garmonbozia : Mars Red Sky, High on Fire, Stoned Jesus, Amenra, etc…

Qu’elle est belle la rentrée chez Garmonbozia Inc. !
Voici une petite liste non-exhaustive des prochains événements musicaux à venir avant la fin de l’année. De quoi passer l’automne les oreilles au chaud.

— Septembre —

22-09-2018 : Rennes (Lunatic Festival) – Mars Red Sky
➡️ https://www.facebook.com/events/1865817790377386/

27-09-2018 : Paris (Petit Bain) – Stoned Jesus / Mothership / Elephant tree
➡️ https://www.facebook.com/events/146021819432377/

 

— Octobre —

16-10-2018 : Paris (La Machine Du Moulin Rouge) – High On Fire
➡️ https://www.facebook.com/events/1350749718402814/

18-10-2018 : Paris (Glazart) – Elder / Wo Fat / Sasquatch / Ancestors
➡️ https://www.facebook.com/events/1589530924678983/

26-10-2018 : Paris (Backstage O’Sullivan) – The Vintage Caravan / Wucan / Black Mirrors
➡️ https://www.facebook.com/events/931197250374371/

26 et 27-10-2018 : Rennes (L’étage) – The Vintage Caravan / Stoned Jesus / Somali Yacht Club / Amenra / My Sleeping Karma / et bien d’autres encore, à l’occasion du vingtième anniversaire du collectif.
➡️ https://www.facebook.com/tours/222184035106098/

 

— Novembre —

02 et 03-11-2018 : La Mézière en Bretagne(Samaïn Fest) – Glowsun
➡️ https://www.facebook.com/events/1800418873585742/

10-11-2018 : Paris (Petit Bain) – Brant Bjork feat. Sean Wheeler
➡️ https://www.facebook.com/events/596243500758152/

16-11-2018 : Paris (Glazart) – Greenleaf / Samavayo
➡️ https://www.facebook.com/events/455424701535790/

 

— Décembre —

01-12-2018 : Paris (Petit Bain) – The Night Flight Orchestra / Black Mirrors
➡️ https://www.facebook.com/events/225122171564383/

02-12-2018 : Toulouse(Le Rex) – The Night Flight Orchestra / Black Mirrors
➡️ https://www.facebook.com/events/438117749978516/

Live video Hellfest 2018 : Corrosion of Conformity “Clean my Wounds” (exclu)

Live video Hellfest 2018 : Corrosion of Conformity “Clean my Wounds” (exclu)

 

 

Video live en exclusivité : NEBULA “Fall Of Icarus” – Live @ Hellfest 2018

Video live en exclusivité : NEBULA “Fall Of Icarus” – Live @ Hellfest 2018

 

 

Live video Hellfest 2018 : Monolord “Empress Rising” (exclu)

Live video Hellfest 2018 : Monolord “Empress Rising” (exclu)

 

Black Bass Festival (1000Mods, Hangman’s Chair, Birth of Joy…) – 31/08 & 01/09 (33)

Dans exactement 1 mois, le Black Bass Festival propose encore une fois une affiche bien excitante, avec entre autres…

Publiée par desert-rock.com sur Vendredi 3 août 2018

 

Notre RGPD rien qu’à nous.

A moins que vous ne soyez abonné.es à aucune newsletter/mailinglist, vous devez savoir que ce 25 mai 2018 marque l’entrée en vigueur de la RGPD (info ici). Quantité d’emails ont été envoyés alors nous on va la faire courte. Voici la page dédiée à notre politique de confidentialité où, résumons, on vous explique qu’on ne collecte les noms, email et IP que pour éviter les spams dans les commentaires ou les doubles votes sur les chroniques CDs.
Bref, chez desert-rock, pas de souci à se faire avec vos données.

Politique de confidentialité

Camargue Sessions Fest, vol.3, riff pilaf dans le delta

Et re-re-voici que re-re-voilà, pour leur 3ème édition, les Camargue Sessions !

11h de musique à 2 pas de la plage, du boire, du manger, du stand, de l’enjaillage, le tout pour la modique somme de 5 euros.

Vous pourrez retrouver cette année Powder for Pigeons, Narco Terror, Decasia, Deadly Vipers, Rescue Rangers, Little Jimi, Slift, Copernic, Pillars, Dying Giants et Cambarada. Du beau monde et de la belle découverte en perspective !


Samedi 9 juin donc, à partir de 15h à Port Saint Louis c’est crème indice UV très beaucoup, bière indice houblon très beaucoup aussi et plaisir indice jouissance maximal qu’on se le dise !

Plus d’infos par ici les ami(e)s !

https://www.facebook.com/events/762159290644789/

Encore un pass à gagner pour le Hellfest !

Rendez-vous ici pour gagner votre pass pour le Hellfest avec Desert-Rock !

CONCOURS FACEBOOK DESERT-ROCK

[concours terminé]

1 commentaire
  • chevreux sophie (13 mai 2018 à 16 h 27 min)

    une année sans hellfest est une année noire ! mais il y a toujours de l ‘espoir et a boire \m/ un petit concours et c est la fete 3 jours ..merci
    hell bisous

2 pass 3 jours pour le HELLFEST 2018 à gagner !

Rendez-vous ici pour gagner votre pass pour le Hellfest avec Desert-Rock !

CONCOURS FACEBOOK DESERT-ROCK

[concours terminé]

18 commentaires 
  • Brethomé Christophe (14 juin 2018 à 16 h 49 min)

    Salut l’équipe
    Je n’ai pas pu avoir de place
    J’y suis allé il y a 3 ans .génial

  • sarah (5 juin 2018 à 20 h 04 min)

    c’est surement trop tard pour le tirage au sort, je rêve d’y retourner, j’ai les boules quand je vois encore une affiche de oufff comme ça, le Hellfest c’est le meilleur festival au monde!!!

  • Boiffard virginie (3 juin 2018 à 12 h 44 min)

    Trop envie de decouvrir ce festival !!!Alors pourquoi pas cette année avec ce pass 3 jours!!

  • abiven aurore (29 mai 2018 à 13 h 46 min)

    je tente aussi, j’adorais carrément gagner ce pass 🙂 bonne journée

  • Livepix (23 mai 2018 à 20 h 36 min)

    Je participe au concours!
    Quand aura lieu le tirage au sort?

  • Trouvé Morgane (23 mai 2018 à 20 h 28 min)

    Je tente ma chance

  • 3alex1 (23 mai 2018 à 4 h 05 min)

    Bonjour, je tente ma chance pour gagner mon pass, ça serait tellement génial.
    Merci beaucoup desert-rock!

  • Nemesis (21 mai 2018 à 18 h 13 min)

    Le Hellfest c’est une expérience humaine et musicale unique, que l’on attend avec impatience tous les ans. Un sésame pour cette fête du Metal ?

  • Boulvrais jb (21 mai 2018 à 1 h 44 min)

    Le rêve de pouvoir revivre le Hellfest avec Charles

    super concour

    On croise les doigts pour vivre de noiveau ce moment

    que le concours nous sauve pour cette annee

  • Virginie POULIN (21 mai 2018 à 0 h 51 min)

    J’adorerais voir des groupes mythiques comme des moins connu sur les scènes du seul et unique festival de l’enfer français. Et une boufée d’air frais pendant tout un week-end, bien sûr que je participe !!

  • BOUGUERMOUH Christelle (20 mai 2018 à 18 h 04 min)

    Hello si ce concours n’est pas fini je tente ma chance de pouvoir aller voir tous ces super groupes au festival de l’Enfer 🙂

  • Mary Mylène (17 mai 2018 à 15 h 38 min)

    Hey! Je sais pas si c’est toujours valable mais j’adorerais pouvoir gagner mon pass.

  • lailler (14 mai 2018 à 13 h 48 min)

    ça pass ou ça pass pas, qui ne tente rien n’a rien surtout pour un festival comme celui ci dont je suis fidèle depuis 6 ans ! merci desert rock helll ! bisous

  • GUENEGAN (13 mai 2018 à 17 h 10 min)

    Génial,avoir peut être cette chance unique de gagner ce pass .et pourquoi pas ? merci DÉSERT-ROCK

  • chevreux sophie (13 mai 2018 à 16 h 19 min)

    une année sans hellfest est une année noire …mais il y a toujours de l ‘espoir et a boire \m/ un petit concours et c ‘est la fete 3 jours !!
    bisous hell

  • Mougeot (27 avril 2018 à 20 h 37 min)

    Merci pour cette chance de pouvoir gagner des sesames pour Ze Hellfest !! Je participe volontier ! Bonne soiree

  • sonia Jean (20 avril 2018 à 14 h 23 min)

    merci Desert-Rock pour votre concours au quelle je participe volontiers partager en public RT j’y vais touts les ans et j’avoue que mes finances ne sont pas au beau fixe alors j’adorerai gagner ce passe de 3 jours au Hellfest bonne journée

  • LAMANDE (14 avril 2018 à 14 h 42 min)

    Un pass pour profiter de la fete, et bronzer sous la Valley \m/
    Bisous

Le nouvel album de MUDWEISER en écoute intégrale [exclu]

C’est jour de fête, les lourds : nous vous proposons en primeur d’écouter l’imparable nouvel album de MUDWEISER. Baptisé « So Said the Snake », ce disque est le troisième que le quatuor de Montpellier balance via le label Head Records.

Mettez-vous en plein les oreilles, le voilà !

 


 

Il s’agit clairement d’une sortie ayant tout le potentiel de faire date dans l’histoire de la scène stoner francophone. On vous conseille de vous jeter sur des titres comme « 7am Zombie », « The Story Of Joe Buck » et « The Snake », parmi les plus belles réussites du disque.

Pour rappel, notre chronique détaillée de l’album se trouve ici ==> Mudweiser – So Said The Snake

Nous vous souhaitons une bonne écoute, vous recommandons de vous verser quelques hectolitres de votre breuvage préfère et de procéder dans quelques jours à l’acquisition de la chose si affinité, mais là-dessus on n’a aucun doute !

L’album sort ce vendredi 23 février chez Head Records.

 

2 commentaires 
  • Chris aussi (11 mars 2018 à 9 h 51 min)

    19 mars au Gibus !

  • Chris (11 mars 2018 à 9 h 43 min)

    Excellent album. Est-il prévu une date en région parisienne. Made in France .

Vidéo live : Brant Bjork – « Low Desert Punk » – Live @ Up in Smoke 2017

Vidéo live : Brant Bjork – « Low Desert Punk » – Live @ Up in Smoke 2017

 

 

Le Top albums 2017 de Desert-Rock !

Vous l’attendez tous avant de vous projeter dans l’avenir, vous jeter corps et âme dans 2018 avec passion et envie… Le voilà enfin, le top des albums 2017 de Desert-Rock !

 

Voici les 20 albums qui ont reçu le plus de suffrage au sein de notre rédaction :

-1) Elder – Reflections of a Floating World

Un maître album que ce nouvel effort de Elder. D’une richesse infinie, il se redécouvre à chaque écoute. Un must-have que tout fan de stoner se doit de posséder.

-2) Samsara Blues Experiment – One With The Universe

Maitrisant son œuvre de bout en bout, le groupe nous a donné un album synonyme de perfection. Réellement impressionnant.

-3) Monolord – Rust

Suivant une simple recette (riff doom puis le même riff gonflé à la fuzz), sur des tempi se calquant au rythme cardiaque d’un futur trépassé, Monolord prouve que le groupe est tout sauf rouillé.

-4) Kadavar – Rough Times

Entre innovation sonore et authenticité, le groupe nous offre là une pièce maîtresse à leur discographie.

-5) Sasquatch – Maneuvers

Muet durant son adolescence, Sasquatch a terminé sa mue et revient dans le game avec “Maneuvers” : un album au poil !

-6) The Midnight Ghost Train – Cypress Ave.

Cette plaque audacieuse s’inscrit en rupture avec les dernières livraisons des Étasuniens en allant se ressourcer dans les influences qui ont marqué les débuts de la carrière du groupe du côté de Buffalo.

-7) DDENT –آكتئاب

Post metal planant, doom industriel, ode à la dépression. Ddent frappe fort et fait passer de multiples émotions sans un mot. Coup de maître.

-8) Colour Haze – In Her Garden

On avait un peu perdu nos teutons préférés mais ces derniers reviennent très fort avec un album riche, inventif et passionnant.

-9) Mother Engine – Hangar

Des albums cohérents, techniquement chiadés et impeccablement réalisés, y en pas 36000 par an. Félicitations, vous en tenez un.

-10) All Them Witches – Sleeping Through the War

Les américains continuent leur entreprise de classe totale distillant leur son unique aux confins du rock, du blues et du psyché. Pas le meilleur de la discographie mais nettement au-dessus de la masse.

-11) Mothership – High Strangeness

Même s’il ne s’agit toujours pas de l’album à la hauteur de leurs performances live fiévreuses, le trio texan des frères Juett sort avec “High Strangeness” ce qui est probablement le meilleur album de southern rock fuzzé de l’année. Même si on espérait un peu mieux, on a quand même pris un sacré pied cette année…

-12) Stonebirds – Time

Le trio breton, qui nous avait tellement plu et surpris avec son “Into the Fog”, enchaîne avec un second album majeur : “Time”, l’effet de surprise passé, confirme l’orientation musicale ambitieuse du groupe et propose des compositions aussi riches qu’enthousiasmantes.

-13) John Garcia – The Coyote Who Spoke In Tongues

Contre toute attente, le Garcia nouveau se retrouve au sommaire des albums qui ont compté en 2017 et ce n’est que justice car cet exercice acoustico-intimiste propice aux plaisirs solitaires est une petite merveille sur laquelle reprises du mythe Kyuss et nouveautés se côtoient admirablement.

-14) The Necromancers – Servants of the Salem Girl

La surprise de l’année. Les ptits frenchies qui déboulent et nous placent un album tout heavy et intelligent en plein dans la face.

-15) The Obsessed – Sacred

Wino privé d’Europe par la justice fait renaître le plus américain de ses projets. The Obsessed rappelle donc qu’ils sont les patrons du heavy rock. OKLM.

-16) Bell Witch – Mirror Reaper

Un disque magistral, traversé par la mort et la douleur de la perte. Envoûtant.

-17) Duel – Witchbanger

Nouveaux venus, dont c’est ici le second album, Duel a vite assis sa notoriété, à coups de concerts autoritaires et de disques riches et fuzz. Heavy Rock till die.

-18) Fireball Ministry – Remember the Story

L’un des vétérans du stoner U.S. old school, toujours aussi rare (sur disque et sur scène), a encore une fois pris son temps pour composer et enregistrer une excellente galette : riche, varié, nerveux et efficace, il déroule son stoner bitumeux le long de la highway tranquille de notre plaisir auditif. A noter : première apparition vinylique de Scott Reeder dans le groupe, leur bassiste depuis plusieurs années.

-19) Hark – Machinations

Deuxième et dernier album pour Jimbo et sa bande suite à l’annonce récente du split du groupe. Entre son lourd mais ne reniant pas le côté rock du groupe, chant efficace guidant les morceaux et variations rythmiques atypiques, Hark nous quitte sur un album riche et accrocheur. Quel dommage de voir disparaître un groupe avec autant de bonnes idées.

-20) The Texas Chainsaw Dust Lovers – Film Noir

“Film Noir” est un album passionnant de bout en bout. Avec un mention plus plus parce que les mecs savent écrire de vraies chansons. Oui, j’ai dis “chansons” et c’est un putain de compliment.

 

Au pied du classement, quelques excellents albums, autre signe s’il en fallait un de la qualité des sorties de cette année : Mammoth Mammoth, My Sleeping Karma, Ufomammut, Primitive Man, R.I.P., etc…

Un petit éclairage en quelques points clés :

  • Elder a littéralement écrasé le classement, cumulant le double de points de son successeur direct en numéro 2.
  • Le reste du classement s’est avéré très serré, avec pas mal d’ex-aequo (raison pour laquelle nous avons poussé le classement jusqu’à 20)
  • 4 groupes français sur 20 !

On peut enfin dire au revoir à 2017, une année dont on attendait peu d’albums majeurs et qui pourtant a proposé son lot de pépites !

On en espère autant en 2018 ! Bonne année à toutes et tous !

Vidéo live : Brant Bjork – “The Future Rock (We Got It)” – Live @ Up in Smoke 2017

Brant Bjork – “The Future Rock (We Got It)” – Live @ Up in Smoke 2017

 

Vidéo : The Necromancers – “Salem Girl part I” live @ Up in Smoke 2017

The Necromancers – “Salem Girl part I”, live @ Up in Smoke Festival 2017

 

Vidéo : Orange Goblin – « Devil’s Whip » – Live Up in Smoke 2017

Vidéo : Orange Goblin – « Devil’s Whip » – Live Up in Smoke 2017

 

Se connecter